RMC

"Beaucoup trop risqué pour nos clients et le personnel": les commerçants des Champs-Élysées se barricadent avant PSG-Bayern

Par crainte des débordements, les commerçants des Champs-Élysées préfèrent fermer boutique. Depuis de nombreuses années, "la plus belle avenue du monde" est le théâtre de célébration de tous types, parfois émaillées de violences.

Les autorités l'ont bien compris. En cas de victoire du PSG ce dimanche soir face au Bayern Munich en finale de Ligue des Champions, la célébration se fera sur les Champs-Élysées. Pour anticiper tout débordement, 3000 policiers seront mobilisés sur l'avenue rendue piétonne dès 21 heures. Et les festivités ne pourront durer que deux heures à partir du coup de sifflet final. Mais sur la "plus belle avenue du monde", les commerçants se préparent déjà.

Yohann, responsable au sein d'un restaurant situé près de la boutique du PSG sur les Champs-Élysées, a déjà tout prévu: en cas de victoire de Paris, il fermera l'établissement: "C’est beaucoup trop risqué pour nos clients et le personnel", explique-t-il au micro de RMC.

"Environ 5 à 10%" de casseurs

"Quand vous avez 5-6 voire 7000 personnes qui se réunissent d’un coup sur les Champs-Elysées, c’est impossible de les maîtriser. Il y a des gens qui font la fête mais il y un minimum de personnes, environ 5 à 10%, qui rejoignent ce groupe et viennent pour casser et voler. On l’a vu lors de la Coupe du Monde 2018, avec les "Gilets jaunes" et lors de la Coupe d’Afrique des Nations l’année dernière, à chaque fois certains gâchent le mot "fête"", déplore Yohann.

Ce dimanche, le masque sera obligatoire dans une large zone autour de la célèbre avenue. Des points de distribution du fameux sésame seront prévus et 20.000 masques pourront être donnés. Les contrevenants s’exposent à "une verbalisation systématique" de 135 euros, a prévenu samedi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

G.D.