RMC

Bernard Petit, ancien patron du "36": "Redoine Faïd pourrait repasser à l'acte pour financer sa cavale"

2.900 policiers et gendarmes sont mobilisés pour retrouver Redoine Faïd, qui s'est évadé de la prison de Réau dimanche. Invité sur RMC, Bernard Petit, ancien patron du 36 quai des orfèvres, qui avait dirigé la traque du braqueur lors de sa première évasion en 2013, s'attendait à ce nouveau coup d'éclat.

Bernard Petit, ancien patron du 36, quai des Orfèvres n'a pas été étonné de la nouvelle évasion de Redoine Faïd dimanche matin. Le braqueur récidiviste de 46 ans s'est évadé de la prison de Réau par hélicoptère avec la complicité d'un commando armé.

Prévisible selon Bernard Petit: "Il a le profil des gens qui ne s'arrêtent jamais et il n'a pas d'autre alternative que de s'évader et continuer ses activités. C'est un garçon qui appartient au monde criminel, il n'en changera pas".

En attendant, il voit deux options pour le fugitif: "En cavale, il faut de l'argent, de la logistique, tout coûte plus cher quand on sait qui vous êtes. Là il a deux options, soit s'exfiltrer du territoire national, ça veut dire qu'il l'a programmé en même temps que l'évasion, soit se "tanker" en France en attendant que ça se calme. Je n'écarte pas l'hypothèse que ce garçon repasse à l'action pour financer cette cavale".

2.900 policiers et gendarmes mobilisés

Quelque 2.900 policiers et gendarmes sont mobilisés sur tout le territoire pour tenter de rattraper le nouveau "roi de l'évasion", qui s'était déjà échappé il y a cinq ans d'une prison du nord de la France.

Alors que de nombreuses questions se posent sur le niveau de sécurité de la prison de Seine-et-Marne inaugurée en 2011 où Faïd était depuis 2017, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a admis sur Europe 1 qu'il y avait "peut-être" eu une "défaillance", avant d'annoncer l'arrivée lundi d'une mission d'inspection, dont les conclusions seront rendues "dans le mois".

Redoine Faïd a été condamné en appel en avril à 25 ans de réclusion pour un braquage raté dans le Val-de-Marne, qui avait coûté la vie en 2010 à la policière municipale Aurélie Fouquet. Il a été condamné deux fois aux assises en 2017: à 10 ans de réclusion pour son évasion de la prison de Lille-Sequedin en 2013 et à 18 ans de prison pour l'attaque d'un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais en 2011.

P.B.