RMC

Bernard Tapie: pourquoi sa bataille judiciaire n'est pas encore terminée

L'hommes d'affaires a été relaxé à la surprise générale mardi dans l'affaire de l'arbitrage du Crédit Lyonnais mais le combat judiciaire n'est pas encore fini et doit encore restituer les 403 millions d'euros.

Bernard Tapie gagne une victoire importante après 20 ans de bataille, mais le combat n’est pas fini, prévient son avocat. L'homme d'affaires a été relaxé des faits d'"escroquerie" et "détournement de fonds publics" par le tribunal correctionnel de Paris, dans l’affaire de l’arbitrage controversé lui ayant octroyé 403 millions d’euros.

Et ce malgré les réquisitions du parquet, qui avait demandé une peine sévère de cinq ans de prison ferme. Mais cette victoire ne marque pas totalement la fin de la bataille judiciaire. D'abord parce que le parquet à encore 9 jours pour faire appel de la relaxe. Ensuite parce que Bernard Tapie a déjà été condamné au civil en 2015.

Innocenté, mais ruiné

Il doit toujours restituer les 403 millions d'euros de l'arbitrage frauduleux de 2008. Dans un communiqué, le CDR, le consortium de réalisation chargé de solder les actifs du Crédit Lyonnais, partie civile au procès s'est dit "déterminé à recouvrer les sommes indûment perçues" par l'homme d'affaires.

Problème Bernard Tapie est en faillite personnelle depuis 1994. La justice demande la liquidation de ses sociétés ce qu'il refuse. Les modalités de remboursement sont en ce moment toujours débattues devant le tribunal de commerce. L'homme d'affaires innocenté, mais ruiné, n'en a pas encore tout à fait fini avec les tribunaux.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec James Abbott)