RMC
INFO RMC

Châtenay-Malabry: des tags anti-police découverts, des informations personnelles diffusées

INFO RMC. Plusieurs tags anti-police ont été découverts à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine). Si ce n'est pas la première fois, ceux-ci révèlent des informations personnelles sur des membres de la brigade anti-criminalité. Les syndicats demandent une réponse rapide.

La colère des policiers après la découverte de tags anti-flics à Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine. Depuis quelques mois, des tags anti-police fleurissent sur les murs de Châtenay-Malabry. Mais c'est la première fois qu'ils sont accompagnés de menaces de mort, ainsi que d'informations personnelles.

Dans le quartier de la Butte-Rouge, des fonctionnaires de la brigade anti-criminalité ont découvert leurs noms, prénoms, adresses et parfois même les plaques d’immatriculation de leurs véhicules personnels et professionnels inscrites sur des murs.

"Un cap a été franchi"

“C’est très très rare. On a déjà eu ce genre de phénomène où effectivement, on a eu des photos de policiers dans des halls d’immeubles. Mais aujourd’hui, aller jusqu’à avoir le nom de famille, le prénom, les plaques d’immatriculation, de savoir de manière certaines que ces délinquants ont été jusqu’à trouver leurs domiciles, c’est un cap qui a été franchi", estime Emmanuel Quemener, représentant du syndicat Alliance dans les Hauts-de-Seine.

Ce dernier attend maintenant une réponse rapide de l'Etat: "Nous ne devons pas attendre que ces délinquants s’en prennent physiquement à nos collègues ou à leurs familles”, lance-t-il.

Une enquête est en cours. Laurent Nunez, préfet de police de Paris, était sur place mercredi soir.

Avec le service police-justice de RMC