RMC

Comment la reine des paparazzis Mimi Marchand s'est retrouvée interpellée dans l'affaire du financement libyen de Sarkozy

EXPLIQUEZ-NOUS - Mimi Marchand, la reine des paparazzis, a été arrêtée et placée en garde à vue jeudi matin. Elle se retrouve mêlée à l'enquête sur le possible financement Libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

C’est un personnage de roman. Une femme de 74 ans, qui a eu de nombreuses vies. Elle a d’abord été comptable dans un garage ouvert 24 sur 24, ce qui l’a amené à fréquenter le monde de la nuit. C'est-à-dire les flics et les voyous. Et d’ailleurs, elle a épousé successivement, un braqueur de banque puis un policier.

Elle a tenu des boîtes de nuit, elle est allée plusieurs fois en prison. Pour des histoires de chèques falsifiés, de comptes truqués ou pour avoir été arrêtée avec son mari braqueur et avec 500 kilos de cannabis dans sa voiture. Mais tout cela c'était une autre vie. 

A la fin des années 90, elle se reconvertit dans la presse people et elle s’y révèle diablement redoutable. A l’époque, 90% des scoops de Voici, c’est elle. Elle connaît la Terre entière, elle sait tout sur tout le monde, elle séduit avec sa gouaille, sa voix de fumeuse, sa répartie. Finalement elle se fera virer de Voici pour une sombre histoire de fausse interview du garde du corp de Lady Diana.

Proche de Brigitte Macron?

Mimi Marchand a ensuite monté sa propre agence de paparazzi, Best Image, qui fait encore aujourd’hui la pluie et le beau temps dans la presse people. Mimi Marchand a la réputation d'être proche de Brigitte Macron. Les deux femmes se sont rencontrées au printemps 2016. Emmanuel Macron allait se lancer dans la campagne. Brigitte Macron voulait faire taire de sales rumeurs qui disaient qu'Emmanuel Macron était homosexuel.

Xavier Niel, le patron de Free a présenté Mimi Marchand à la future première dame. Et Mimi Marchand s’est rendue indispensable. Elle a d’abord identifié l’origine des rumeurs. C’était des ragots répétés par un ancien patron de presse, lui-même homosexuel qui les répétait dans tout Paris.

Et ensuite, Mimi Marchand s’est attaqué à dorer l’image du couple. A travers de fausses paparazzades montrant Brigitte et Emmanuel, en vacances, toujours main dans la main. Et grâce à Mimi Marchand, les Macron vont faire la Une de Paris Match une vingtaine de fois.

Après la présidentielle, Mimi Marchand a continué à conseiller Brigitte Marcon à l’Elysée. Elle a même posé derrière le bureau du président en faisant le V de la victoire. Pendant les premiers mois du quinquennat, les photographes de Best Image avaient toujours le meilleur accès au président. C’est le fameux Alexandre Benalla qui s’occupait de les faire monter dans l’avion ou la voiture du président et d'écarter les photographes concurrents.

Et puis finalement toutes ces histoires ont fini par être racontées, notamment dans un livre du journaliste Jean-Michel Decugis, si bien que Mimi Marchand a été un peu mise à l’écart, en tout cas, on l’a moins vue à l'Elysée.

Comment la reine des paparazzis Mimi Marchand s'est retrouvée interpellée dans l'affaire du financement libyen de Sarkozy
Comment la reine des paparazzis Mimi Marchand s'est retrouvée interpellée dans l'affaire du financement libyen de Sarkozy © AFP

Mais quel rapport avec l’affaire Kadhafi ?

C’est là que tout se complique. Dans cette affaire Libyenne, un intermédiaire en vente d'armes, Ziad Takieddine a toujours été un des principaux accusateurs de Nicolas Sarkozy. Il affirmait avoir personnellement porté des valises de billets libyens. A l’automne dernier, il a pris la fuite pour le Liban pour échapper à une condamnation en France à 5 ans de prison.

Au Liban il a eu d’autres ennuis avec la justice, ces biens ont été saisis, ses comptes bloqués. Il s’est retrouvé aux abois et en novembre, il a donné une interview à un journaliste de Paris Match accompagné d’un paparazzi de Mimi Marchand.

Interview dans laquelle Ziad Takieddine disait soudainement le contraire de ce qu’il a toujours affirmé : “Nicolas Sarkozy n’a jamais touché un centime de Kadhafi.” Paris Match avait relayé ces propos mais sans être dupe. L’article se terminait en disant que Takieddine a perdu tout crédit.

Malgré tout, la justice voudrait en savoir plus sur les raisons de ce revirement. Takieddine a-t-il reçu des promesses en échange de sa nouvelle version favorable à Nicolas Sarkozy. L’interview à Match a-t-elle fait l’objet d’une transaction ? Une information judiciaire a été ouverte pour subornation de témoin spécifiquement sur cette question.

C’est pour cela que le journaliste de Paris Match et la reine des paparazzi ont été arrêtés jeudi matin à leurs domiciles et qu’ils sont depuis entendus par la brigade anti-corruption. 

Nicolas Poincaré (avec J.A.)