RMC

Deux morts lors d'un feu d'artifice à Cholet: "La sécurité, c'est la responsabilité du maire"

Deux personnes, un enfant de 7 ans et sa soeur de 24 ans, sont mortes lors d'un feu d'artifice du 14-Juillet à Cholet après un incident de tir.

Une femme de 24 ans et son petit frère de 7 ans sont morts ce jeudi soir lors du feu d'artifice du 14-Juillet à Cholet (Maine-et-Loire), à la suite d'un "incident de tir". Tous deux assistaient au spectacle avec d'autres membres de leur famille et se trouvaient "à une cinquantaine de mètres du pas de tir", a assuré le procureur de la République d'Angers Eric Bouillard.

Peu après le début du feu d'artifice, un mortier aurait dévié de sa trajectoire, terminant sa course dans la pelouse d'un parc de la ville, entraînant un mouvement de foule. "Les victimes n'étaient pas là où était l'ensemble de la foule. Il n'y avait pas d'interdiction d'être là. C'est un accident épouvantable", a déploré au micro de BFMTV le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix.

"La sécurité, c'est la responsabilité du maire", pointe de son côté Claire O'Petit sur le plateau des "Grandes Gueules" ce vendredi sur RMC et RMC Story. "Il y a des zones où les spectateurs ne peuvent pas être. Il doit y avoir une surveillance bien particulière", ajoute l'ancienne députée de l'Eure.

"Parfois, les gens s'approchent trop"

"Il me semble qu'il y a eu une négligence sur les lieux en laissant des personnes s'installer à un endroit où ils ne devaient pas être et ça, c'est la responsabilité du maire. Quand on fait un feu d'artifice dans sa commune, il faut être sûr d'assurer la sécurité et que les personnes ne se placent pas n'importe comment", déplore Claire O'Petit, même si la législation reste floue, les distances de sécurité étant variables lors d'un feu d'artifice.

Quoi qu'il en soit, un feu d'artifice est un événement potentiellement risqué. "Les gens semblent oublier qu'un feu d'artifice est dangereux. Il faut faire attention, parfois les gens s'approchent trop", alerte Thomas Porcher. "Le nombre d'accidents lors de feux d'artifices privés dans des jardins, pour des mariages ou des anniversaires, est incroyable", rappelle de son côté Claire O'Petit.

G.D.