RMC

Drame à Cholet: deux morts lors du feu d'artifice du 14-Juillet

Les spectateurs étaient rassemblés sur des pelouses dans un parc de Cholet pour admirer le feu d'artifice du 14-Juillet ce jeudi soir, quand une des fusées a dévié de sa trajectoire pour terminer au milieu de la foule. Un enfant de 7 ans et sa sœur de 24 ans ont été tués.

Un garçon de 7 ans et sa sœur de 24 ans ont été tués pendant le feu d'artifice du 14 juillet ce jeudi soir à Cholet dans le Maine-et-Loire, a indiqué le procureur de la République d'Angers. Une troisième personne a été blessée à la suite d'un "incident de tir" survenu pendant le feu d'artifice, a indiqué le procureur Eric Bouillard, confirmant des informations de médias locaux.

Le garçon et sa sœur assistaient au feu d'artifice avec d'autres membres de leur famille et se trouvaient "à une cinquantaine de mètres du pas de tir" lors de l'accident.

"C’est bouleversant"

Il est 23 heures quand le feu d'artifice commence. Mais au bout de quelques minutes, scène de panique. Un mortier dévie de sa trajectoire. Et termine sa course dans la pelouse d'un parc de Cholet. Des dizaines de personnes partent en courant. Effrayées par la scène. Laurent était présent avec ses deux filles.

"Ça a été très, très rapide. J’ai senti le souffle, la chaleur. L’impact a été assez violent, on l’a senti dans les pieds même si on n’a pas eu le temps de voir tout ce qu’il s’est passé tellement c’est arrivé vite. J’ai tout de suite protégé mes filles, je les ai écartées du lieu de l’impact et ensuite, je me suis retourné pour éteindre un peu les flammes parce qu’il y avait du feu partout sur l’herbe. Quelques personnes étaient restées éteindre le feu. On a fait avec les moyens du bord, avec les pieds ou avec des serviettes et des couvertures. J’ai encore du mal à en parler parce que c’est bouleversant”, indique-t-il.

Pas d'interruption du spectacle

Malgré l'incident, le spectacle de 15 minutes a été mené à son terme. Le procureur d'Angers parle d'un incident de tir sans donner plus de précisions. C'est une entreprise bretonne qui se chargeait de l'organisation de ce feu d'artifice musical. Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte. Et a été confiée à la sûreté départementale du Maine-et-Loire.

Léna Marjak avec Guillaume Descours