RMC

Disparition d'un enfant dans le Gard: vive inquiétude pour Aymeri, autiste de 9 ans

Le petit Aymeri a échappé à la vigilance de ses parents et a quitté la maison alors qu’il était pieds nus et en pyjama.

Forte Inquiétude à Aigues-Vives dans le Gard où Aymeri, un enfant autiste de 9 ans, a disparu dimanche soir et dont on est toujours sans nouvelle.

Le petit garçon a échappé à la vigilance de ses parents et a quitté la maison alors qu’il était pieds nus et en pyjama, dimanche soir. L'inquiétude est d'autant plus vive que le petit garçon est "autiste non verbal" et n'a "aucun moyen de communication" selon le réseau HandiLib du Gard.

Depuis, une soixantaine de gendarmes et 200 bénévoles appuyés par un hélicoptère, des maîtres-chiens et des plongeurs ont fouillé les périmètres autour de la maison sans résultat et reprendront les recherches dès ce matin.

Dès le lever du jour ce mardi, les gendarmes vont intensifier les recherches aidés par tous les bénévoles de la région qui ont vu l’appel à témoin sur Facebook.

Il y est précisé qu’Aymeri a quitté la maison familiale entre 18h20 et 19h dimanche soir. Mesurant 1m40, cheveux bruns mi-longs, vêtu d’une grenouillère grise et marchant pieds nus, les enquêteurs pensent ainsi que le garçonnet n’a pas pu aller bien loin. Une piste confirmée par les chiens de recherche qui ont flairé sa trace jusqu’au bord de l’étang de 16 hectares à proximité des habitations. Des plongeurs ont fouillé les fonds qui vont jusqu’à 12 mètres de profondeurs mais sans résultat pour le moment.

Sur RMC, le maire d'Aimargues, l'une des deux communes où sont menées les recherches, n'a pas caché son inquiétude: "Aymery n'avait pas l'habitude de sortir tout seul et il ne parle pas (...) J'ai rencontré les parents lundi matin et ils sont sous le choc: on est là pour les soutenir" a-t-il soufflé. "L'enlèvement est envisageable tant qu'on n'a pas retrouvé Aymery" a précisé Jean-Paul Franc par ailleurs.

C’est notamment ce qui laisse de l’espoir aux deux cents bénévoles qui se sont mobilisés pour effectuer des recherches terrestres dans toute la zone. Un espoir qui s’amenuise avec les heures qui passent mais qui demeurent dans l’esprit de ceux qui vont s’activer encore le terrain aujourd’hui.

Lionel Dian avec Xavier Allain