RMC

Emploi fictif? A la Revue des Deux Mondes, on a "eu très peu de contacts" avec Penelope Fillon

Michel Crépu, ancien directeur de la Revue des Deux Mondes, a assuré ce vendredi dans Bourdin Direct qu'il n'avait jamais eu de contacts avec Penelope Fillon, hormis les deux notes de lecture qu'elle a écrite, malgré une rémunération de 5.000 euros bruts par mois pendant un an et demi pour collaborer avec la revue.

Si Penelope Fillon est mise en cause pour son emploi d'assistante parlementaire auprès de son mari François Fillon, elle doit également se justifier d'un autre emploi pour lequel elle a été rémunérée: la rédaction de deux notes de lecture - des critiques littéraires -, dans la Revue des Deux Mondes. Pour ce "travail", la femme du candidat de la droite à la présidentielle a été rémunérée 5.000 euros brut mensuels de mai 2012 à décembre 2013. L'ancien directeur de la Revue, Michel Crépu, va être auditionné à ce propos ce vendredi par les juges du parquet financier. C'est après un coup de fil de Marc Ladreit de Lacharrière, patron de la holding qui détient la Revue et ami de l'ancien Premier ministre, que Michel Crépu a embauchée Penelope Fillon.

"C'est difficile, vous savez, d'écrire une note de lecture"

Invité de Bourdin Direct ce vendredi ce dernier a une nouvelle fois assuré qu'il n'avait jamais eu de contacts avec la femme de François Fillon. "Non, nullement. Marc de Lacharrière m'en a parlé. Le seul contact que nous avons eu avec Penelope Fillon ce sont ses notes de lecture. Les deux notes, qui allaient très bien avec notre Revue sont arrivées, signées d'un pseudo. Je les ai donc publiées et ensuite je n'ai plus eu de contacts".

"J'espère vraiment qu'on pourra éclaircir tout ça, poursuit Michel Crépu. C'est difficile, vous savez, d'écrire une note de lecture, c'est tout un art. Je n'avais pas de raison de refuser à Penelope Fillon de publier ces deux notes. Mais c'est vrai que j'ai eu très peu de contacts, c'est le moins qu'on puisse dire".

"Je serais étonné d'apprendre l'existence d'un cabinet fantôme"

Au-delà de ces deux notes de lecture, Penelope Fillon aurait joué un rôle de consultante pour développer la Revue des Deux Mondes à l'étranger, défend Marc Ladreit de Lacharrière. "C'est possible, juge Michel Crépu. Je n'ai aucun moyen de vous le dire". Il n'y eu aucune réunion au sein de la Revue à ce propos en présence de Penelope Fillon, assure en tout cas Michel Crépu, qui a dirigé la Revue durant 13 ans, jusqu'en 2015. "J'ai présidé le comité de rédaction de cette revue, chaque mois il y avait un comité de rédaction, et je serais très étonné d'apprendre qu'il y ait eu en parallèle comme une sorte de cabinet fantôme".

P. Gril avec JJ. Bourdin