RMC

Enquête ouverte sur un policier frappant un homme par terre: ce que l'on voit sur la vidéo

Une nouvelle enquête judiciaire a été ouverte après la diffusion de vidéos montrant un policier frapper un manifestant, déjà au sol, malgré les appels de l'exécutif à "l'exemplarité" des forces de l'ordre il y a quelques jours.

Samedi après midi, vers la Gare de l'Est à Paris, des policiers forment un cercle autour d'un homme allongé sur le dos, sur le sol, le visage ensanglanté. Au dessus de lui, un policier le frappe deux fois. Une femme choquée, assiste à la scène: "Regardez votre collègue! Qu'est-ce qu'il fait monsieur". La scène, filmée, dure quelques secondes.

Sur un autre angle de la scène, filmée par l'AFPTV autour de 14h30, l'homme, couché sur le ventre et déjà menotté, crie de douleur quand le policier lui appuie son genou sur le bras.

Que s'est-il passé avant l'interpellation de cet homme? Selon un syndicat de police, le jeune homme aurait jeté des projectiles et frappé des membres des forces de l'ordre, il est interpellé.

Au sol, il crache au visage du policier, qui le frappe ensuite. Des faits qui devront être démontrés par l'enquête judiciaire d'abord, confiée à l'IGPN, la police des police. Puis par l'enquête administrative, interne ouverte par le préfet de police de Paris. Il a demandé que "toute la lumière" soit faite "sur cette action".

Une nouvelle enquête judiciaire ouverte donc malgré les appels de l'exécutif à "l'exemplarité" des forces de l'ordre il y a quelques jours. Toutefois signe que le message du président Emmanuel Macron appelant mardi à "aucune complaisance" devant des "comportements pas acceptables", a été entendu, il a fallu moins de 24 heures pour qu'une enquête administrative soit ouverte.

Gwladys Laffitte