RMC

Expulsion d'étrangers fichés, changer la Constitution, imiter Israël et les USA... Ce que Christian Estrosi réclame après l'attentat de Nice

Le maire de Nice a exposé ce jeudi sur RMC après l'attentat de Nice ses pistes pour sécuriser la France.

Christian Estrosi a fait part ce jeudi sur RMC de son émotion et de sa tristesse après l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans une église à Nice. Le maire de la ville a également fait part de sa colère et étalé des pistes pour venir à bout de "l'islamo-fascisme" qu'il souhaite "éradiquer du territoire".

Christian Estrosi estime qu'il faut "avoir le courage" d'expulser les "étrangers identifiés comme dangereux" et qu'il y a des "lieux de culte à faire fermer". Grand partisan de la police municipale armée, il estime qu'il en renforcer les prérogatives et "concevoir que le domaine régalien de la police doit être partagé avec les maires qui y mettent les moyens".

A LIRE AUSSI >>> Attentat à Nice: "L'islamo-fascime n’a pas hésité de frapper avec la même barbarie qu’à Conflans", témoigne Christian Estrosi sur RMC

"Il faut réunir le Congrès le plus vite possible ou solliciter les Français par référendum"

Il estime que l'on se "cache derrière des lois et la Cnil", alors qu'il note que l'on s'en exonère de ces lois pour le coronavirus. "Au fond l'islamo-fascime est un virus", compare-t-il. Il faudrait ainsi, selon lui, reformer la Constitution pour plus de lois sécuritaires.

"Il faut réunir le Congrès le plus vite possible ou solliciter les Français par référendum pour réformer cette loi informatique et libertés qui remonte à je ne sais combien d'années, un moment où même les portables n'existaient pas.
Nous pourrions disposer là où d'autres pays comme Israël ou les Etats-Unis, dans le respect malgré tout d'un certain droit des personnes les utilisent ce qui permettrait de neutraliser un grand nombre de gens parfaitement identifiés."
J.A.