RMC
Exclusivité

"Je l'ai attrapée dans mes bras": le témoignage d'un témoin de l'attaque gare du Nord à Paris

Corinne, qui travaille dans une brasserie en face de la gare du Nord, raconte à RMC comment elle a recueilli une victime de l'attaque à l'arme blanche qui a fait six blessés ce mercredi matin à Paris.

Six personnes ont été blessées ce mercredi matin gare du Nord à Paris (Xe arrondissement) dans une attaque à l'arme blanche. Une de ces victimes est dans un état grave. L'assaillant a quant à lui été neutralisé par un tir des forces de l'ordre, puis interpellé avec un pronostic vital engagé.

"On a vu des gens sortir de la gare détaler comme des lapins"

Corinne, patronne d'une brasserie située en face de la gare, témoigne au micro de RMC de ce qu'elle a vu tôt ce matin. Il était peu avant 6h45 quand les faits se sont déroulés et son restaurant n’était pas encore ouvert, quand tout à coup, des bruits de panique sont venus de la rue.

"On a vu des gens sortir de la gare détaler comme des lapins dans tous les sens, en hurlant. Donc on s’est doutés qu’il s’était passé quelque chose à l’intérieur. J’ai entendu des cris, j’ai ouvert la porte pour voir ce qu’il se passait. J’ai vu une dame qui sortait de la gare en hurlant, je l’ai attrapée dans mes bras et je l’ai emmenée dans le restaurant", explique-t-elle.

"Elle était au téléphone avec son mari, le pauvre la voyait en Facetime pleine de sang"

Corinne comprend rapidement ce qui se passe et tente de rassurer la victime, mais également son compagnon avec qui elle était au téléphone à ce moment-là.

"Elle était blessée au visage, à la bouche et son blouson était déchiré dans le dos à cause d’un coup de couteau. Elle m’a dit qu’un monsieur à l’intérieur de la gare mettait des coups de couteau à tout le monde. Elle n’a même pas vu l’agresseur (tellement c’est allé vite). Elle était en état de choc, elle tenait à peine debout. Elle hurlait, n’arrivait pas à se calmer. Elle était au téléphone avec son mari, le pauvre la voyait en Facetime pleine de sang. J’ai essayé de le rassurer en lui disant que sa femme était à l’intérieur du restaurant, vous pouvez venir la chercher ne vous inquiétez pas elle n’est plus en danger", raconte-t-elle.

Les forces de l'ordre sont ensuite arrivées très rapidement: "Je les ai interpellés pour les prévenir que j’avais une dame à l’intérieur, donc la police est venue l’emmener se faire soigner sûrement", avance-t-elle, sans savoir ce qu'il est advenu par la suite de cette femme qu'elle a recueilli.

Pourtant, malgré cet épisode que l'on peut supposer traumatisant, la vie a vite dû reprendre son cours pour Corinne : "Après on a ouvert et on a commencé à travailler".

J.A. avec Alfred Aurenche