RMC

Madiran: un employé volait des milliers de bouteilles au domaine et les revendait aux restaurateurs

(illustration)

(illustration) - JEFF PACHOUD © 2019 AFP

L'employé d'un vignoble de Madiran, le château Montus, dérobait des centaines de caisses de vin depuis plusieurs années. Il les revendait aux restaurateurs du coin, mais s'est fait prendre la main dans le sac en 2015. Les protagonistes sont jugés ce jeudi à Auch (Gers).

Un employé du plus célèbre vignoble du Madiran est parvenu à piller près de 55.000 bouteilles de château Montus. Le voleur était aussi le responsable expédition du vignoble. Chaque semaine, il faisait disparaitre des centaines de caisses de vin, jusqu'à 50 par jour.

Pour maquiller ses vols, il jonglait avec les stocks et les volumes de commande. La combine durait depuis 3 ans selon le quotidien La Dépêche du Midi et elle aurait pu se prolonger car le voleur avait des complices au sein de ce château Montus.

Mais en janvier 2015 le propriétaire Alain Brumont constate que les volumes du millésime 2014 ne correspondent pas aux volumes de raisins récoltés. 12.000 bouteilles manquent à l'appel. Il dépose plainte à la gendarmerie et quelques mois plus tard, il prend son employé la main dans le sac.

Il écoulait les stocks grâce à sa compagne et complice, auprès de restaurateurs peu scrupuleux

Il transportait 22 caisses dans son coffre. En tout, le suspect a dérobé jusqu'à 1.000 palettes soit plus de 55.000 bouteilles. Le tout pour financer un train de vie luxueux : un home-cinéma, une Porsche, des voyages...

Il écoulait les stocks grâce à sa compagne et complice, auprès de restaurateurs peu scrupuleux. Il faut dire que les tarifs étaient imbattables. 2 euros la bouteille contre une vingtaine d'euros au domaine.

A ce prix-là les patrons de bar et restaurants ne se préoccupaient pas de la provenance des caisses. Ils sont désormais poursuivis pour recel. En tout 13 prévenus associés à la combine vont être jugés ce jeudi devant le tribunal d'Auch.

Marion Dubreuil (édité par J.A.)