RMC

Meurtre d'Angélique: "Il faut que la justice trouve une solution pour ces pervers, ces sadiques, ces pédophiles"

TEMOIGNAGE RMC - L'oncle et la tante d'Angélique, dont le corps a été retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche, ont exprimé leur émotion et leur colère contre le meurtrier de leur nièce de 13 ans au micro de RMC.

Le corps d'Angélique, une adolescente de 13 ans, a été retrouvé dans la nuit de samedi a dimanche, sur les indications du meurtrier présumé: un homme de 45 ans, marié avec deux enfants, déjà condamné pour viol. L'émotion est très vive dans ce quartier de Wambrechies, près de Lille.

Le meurtrier présumé avait été condamné en 1996 pour viol sur une mineure de 13 ans sous la menace d'une arme. Depuis sa sortie de prison en 2000, il n'avait plus fait parler de lui. Il travaillait dans une société de transport notamment scolaire tout en étant inscrit au Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes et habitait dans le même quartier qu'Angélique. Il avaient même été voisins pendant plusieurs années. Il n'a eu donc aucun mal mercredi dernier à attirer l'adolescente chez lui. Dans le but, a-t-il reconnu en garde à vue, de la violer. Mais Angélique s'est débattu, a expliqué le suspect, Et c'est à ce moment-là qu'il l'aurait étranglé. Une autopsie doit être pratiquée aujourd'hui pour déterminer si Angélique a été agressée sexuellement.

"On n'a pas de mots pour dire ce qu'on ressent"

Au micro de RMC, Colette, la tante d'Angélique, n'a pu cacher son émotion et sa colère. Elle a d'abord écrit une lettre pour partager sa peine.

"C'est un message pour Angélique, pour ses parents, pour sa grande soeur" souffle-t-elle dans un sanglot. "Tu es partie, nous ne te verrons plus. Ton rire, ton sourire seront nos souvenirs. Nos coeurs pleurent l'inconsolable douleur. Nos yeux te chercheront dans les cieux. Pour toujours, tu seras dans nos coeurs".

Elle confie ensuite: "C'était une petite fille qui avait toujours le sourire aux lèvres, pleine de vie, pleine d'ardeur. Nous sommes dégoûtés, écoeurés, on n'a pas de mots pour dire ce qu'on ressent". 

"Il faut les enfermer à vie"

Quelques instants plus tard, au micro RMC, Colette et son mari Dominique ont laissé éclaté leur colère contre le meurtrier présumé de leur nièce: " 

"Il faut que ça s'arrête. Il faut que la justice trouve une autre solution pour ces pervers, ces sadiques, ces pédophiles. Je ne sais pas ce qu'il y a comme solution, les enfermer à vie. Ce n'est pas possible que des gens comme ça récidivent encore à notre époque".

Une marche blanche sera organisée demain pour rendre hommage à la jeune fille de 13 ans

Romain Poisot & X.A