RMC

Mort d'une famille près de Rennes: "C’est atroce", les voisins sous le choc

Un couple ainsi que leur fille ont été retrouvés morts à Saint-Jacques de la Lande, près de Rennes mercredi. Selon les premiers éléments, c'est le père de famille qui aurait tué sa femme et sa fille avant de se pendre. Pour les voisins, c'est le choc.

Les corps d'un couple et de leur fille de 25 ans ont été découverts mercredi dans un pavillon de Saint-Jacques de la Lande, près de Rennes. Il s'agirait d'un double homicide suivi d'un suicide du père de famille. Agé de 50 ans, ce dernier a été retrouvé pendu. Il était employé au département d'Ille-et-Vilaine en tant qu'agent de maintenance d'un collège.

Sa femme de 62 ans a été retrouvée allongée sur son lit, leur fille sur le sol de sa chambre. Des autopsies ont été ordonnées "afin de déterminer précisément les causes des décès" a indiqué le procureur de la République de Rennes.

Une lettre a été retrouvée sur les lieux du drame dans laquelle l'homme annonce mettre fin à ses jours ainsi qu'à ceux de sa compagne et de sa fille. Un acte qu'il attribue "à un mal-être pouvant être en lien avec une maladie grave dont il serait atteint", a détaillé le procureur.

"Ils étaient très agréables"

Une onde de choc pour cette ville de 14.000 habitants. Et notamment pour les voisins de cette petite rue pavillonnaire, comme Irène, retraitée.

“Il avait des problèmes de santé dans la vie, mais il avait rebondi. ‘C’est reparti pour un tour’ qu’il nous disait. C’est atroce. C’est la première fois qu’on a un drame comme ça. Vous vous rendez compte, trois d’un coup… Quelle horreur. On entend ça ailleurs, mais là, ça nous frappe. C'étaient des bons voisins. Ils étaient très agréables, toujours prêts à rendre service. Ça fait mal au cœur, ça me fait de la peine comme si j’étais de la famille”, confie-t-elle.

Un examen de comparaison d'écriture doit être fait pour vérifier l'origine de la lettre retrouvée sur place.

La rédaction de RMC