RMC

Piqûres sauvages: huit interpellations en France lors de la fête de la musique

Le nombre d'arrestations pour des cas de suspicions de piqûres sauvages continue de croître. Huit personnes ont été interpellées mardi soir, en marge de la fête de la musique.

Dans les Hauts-de-Seine, les Hauts-de-France ou encore en Meurthe-et-Moselle, la fête de la musique n’a pas été épargnée par la psychose des piqûres. Selon le ministère de l’Intérieur, sur les 111 interpellations effectuées mardi soir partout en France, huit concernent des cas de suspicions de piqûres.

Parmi ces suspects, certains auraient fait plusieurs victimes dans la foule et de nombreuses plaintes ont été déposées.

À quelques pas du Château de Versailles, des fêtards repèrent un homme piquer des gens avec une seringue alors qu’ils dansent dans la rue. Ils filment l’agresseur avec leur téléphone et alertent aussitôt une patrouille de police. Rapidement, les agents interpellent le suspect, qui a le temps de se débarrasser de sa seringue. Né au Yémen, cet homme de 37 ans est placé en garde à vue. Les victimes, elles, sont prises de nausées et de maux de tête.

Deux jeunes en garde à vue à Arras

Mêmes symptômes pour les huit autres personnes piquées cette fois-ci à Asnières, en région parisienne. Là, trois majeurs et un mineur ont été interpellés grâce aux descriptions fournies par les victimes. Deux jeunes sont aussi en garde à vue à Arras après les plaintes de six adolescents piqués. Enfin, à Nancy, c’est un SDF héroïnomane, fortement alcoolisé, qui a été interpellé pour avoir piqué un homme et une jeune femme.

Plus de 1.000 plaintes pour des piqûres sauvages ont été déposées depuis le début de l'année en France.

Ambre Lepoivre avec Guillaume Descours