RMC

Procès 13-Novembre: faut-il diffuser la bande-son de l'attaque du Bataclan?

Le Parquet national anti-terroriste n’y est pas favorable, ce sera donc au Président de la Cour d’Assises de trancher.

Reprise ce lundi du procès des attentats du 13 novembre 2015 devant les Assises spéciales de Paris. Une deuxième semaine consacrée à l’audition des enquêteurs. Pour appuyer leurs propos, certains pourraient demander qu'un enregistrement sonore de l’attaque du Bataclan soit diffusé.

>> A LIRE AUSSI - Attentats du 13-novembre: comment ne pas laisser une tribune au principal accusé?

Mais les bruits de tirs de Kalachnikov de l’attaque du Bataclan vont-ils résonner dans la salle d’audience? Pour Bruno Poncet, rescapé, ce document est nécessaire à la compréhension des faits.

“Pour écrire l’histoire, parce que c’est ce qu’on est en train de faire, moi je pense qu’il est nécessaire de tout savoir. Moi je pense réellement que la bande son est importante. Même si moi, je vous raconte ce que j’ai vu, vous n’entendrez pas ce que j’ai entendu. On n'écrira pas l’histoire si on tourne le dos, si on se cache les yeux et si on se met la tête dans le sable. Donc je pense réellement que c’est important que tout soit diffusé”, explique-t-il.

"Ca va être très douloureux"

Plusieurs avocats et parties civiles estiment que cet enregistrement pourrait confronter les accusés à l’horreur et peut-être déclencher une prise de conscience dans le box. Patricia, mère d’une victime, n’y est pas favorable, trop dur estime-t-elle.

“Je ne suis pas pour, ça va être très douloureux. Déjà dans les reportages que l’on voit, on aperçoit beaucoup de choses, des cris de gens qui sont affolés, la douleur… Je ne pense pas que ce soit réellement une bonne idée. Je n’ai pas envie d’assister à ce type de chose”, affirme-t-elle.

Seul le président décidera ou non de la diffusion de cet enregistrement sensible. Si c’est le cas, il faudra impérativement alerter en amont les parties-civiles exigent plusieurs associations de victimes.

Jean-Baptiste Bourgeon avec Guillaume Descours