RMC

Une Française disparue au Japon, sa famille demande l'aide de l'Etat

Une Française de 36 ans est portée disparue au Japon depuis huit jours. Sa soeur témoigne sur RMC et demande l'aide de l'Etat français après avoir constaté que la police japonaise manque d'informations.

Disparition inquiétante d'une Française au Japon. Un appel à témoins a été lancé par les autorités japonaises et relayé par l'ambassade de France au Japon pour retrouver Tiphaine Véron, 36 ans, 1,62 m.

Cette Française originaire de Poitiers est partie en vacances en terres nippones vendredi 27 juillet et n'a plus donné signe de vie depuis le dimanche 29 juillet. Elle a été vue pour la dernière fois a Nikko, ville du nord-est du Japon où elle devait rester 2 jours. Sans nouvelles, la famille demande l'aide de la France.

Son passeport retrouvé dans sa chambre d'hôtel

C'est le propriétaire de l'hôtel dans lequel Tiphaine résidait qui a donné l'alerte, lundi dernier. La jeune femme devait quitter sa chambre ce matin là, mais personne ne s'est présenté à l'accueil. Selon l'établissement, la dernière fois que Tiphaine a été vue date de la veille, le dimanche matin, où elle aurait pris le petit déjeuner avec un couple d'Allemands.

Elle aurait décidé ensuite de visiter la ville de Nikko. Sans nouvelles, les policiers locaux ont alors fouillé la chambre de la Française. Ses affaires et son passeport ont été retrouvés, mais pas son téléphone portable.

"Je ne désespère pas de la retrouver (...) mais il faut faire quelque chose, et vite"

La famille se dit très inquiète car Tiphaine souffre d'épilepsie, ce qui nécessite un traitement. Sa soeur et ses 2 frères ont rejoint le Japon ce week end pour être au plus près de l'enquête. Dimanche soir, ils ont donné une conférence de presse devant les médias locaux.

"Depuis qu'on est arrivés, on se rend compte du manque d'informations collectées par la police. Aujourd'hui toutes les pistes sont possibles. Sans ses médicaments elle peut faire des crises convulsives graves. J'appelle à l'aide les autorités françaises pour retrouver ma soeur. J'aimerai qu'ils contactent les autorités japonaises pour qu'il y ait plus de moyens et des personnes spécialisées dans la recherche de personnes disparues. Je ne désespère pas de la retrouver, je me dis qu'elle n'est pas loin et qu'il faut faire quelque chose. Et vite. J'ai peur qu'on soit trop longs."

Toute personne susceptible d’apporter un renseignement utile peut appeler le poste de police de Nikkō au + 812 88 53 01 10, écrire à missing.tiphaineveron@gmail.com ou joindre sa famille sur Twitter, notamment via les comptes @sibyllevron et @lfemma ou le hashtag #findtitinow

-
- © -
Antoine Perrin (avec J.A.)