RMC

France-Maroc: drame à Montpellier, quelques heurts et 262 interpellations en France

Selon les premiers chiffres obtenus par le service police-justice de RMC, 262 interpellations ont été réalisées en France à la suite de la demi-finale France-Maroc mercredi soir. A Montpellier, un jeune homme est mort dans la nuit de mercredi à jeudi renversé par un chauffard qui a pris la fuite.

L'équipe de France s'est qualifiée mercredi soir pour la finale de la Coupe du monde après sa victoire 2-0 face au Maroc. Ce qui a donné lieu à des scènes de liesse, mais également quelques heurts. Des échauffourées étaient redoutées, et il y en a eu quelques unes.

Selon les informations du service police-justice de RMC, 95 interpellations, dont 87 suivies de gardes à vue ont été réalisées hors de l'Île-de-France selon les premiers chiffres. Les forces de l’ordre ont été victimes de violences et de tirs de mortiers d’artifice, et 5 policiers légèrement blessés.

En région parisienne la préfecture annonce que 167 personnes interpellées en Île-de-France dont 145 à Paris. L'estimation du nombre de personnes rassemblées sur les Champs-Elysées après la demi-finale est de 25.000 alors que 5.000 policiers étaient mobilisées dans la ville. 40 personnes proches de l'ultra-droite ont été arrêtées près des Champs-Elysées.

"Quelques débordements sur Paris, mais rapidements maîtrisés"

Invité de RMC ce jeudi matin, Stanislas Gaudon du syndicat de police Alliance confirme qu'en marge des festivités, qu'il y a eu bien eu des heurts. "Des forces de l'ordre ont été pris à partie avec des tirs de mortiers, notamment", note-t-il.

Il estime tout de même que, dans l'ensemble la soirée s'est "bien passée". "Il y a eu quelques débordements sur Paris, mais rapidements maîtrisés", assure-t-il.

Tragédie à Montpellier

A Montpellier, un adolescent est décédé mercredi soir à Montpellier, percuté par "un chauffard". La scène a été filmée sous plusieurs angles, et partagée sur les réseaux sociaux. On peut voir une voiture, à l'arrêt, avec un drapeau français à la fenêtre. Un groupe d'une dizaine d'individus arrive, l'un d'eux arrache le drapeau français, puis la voiture entame brusquement un demi-tour, renversant plusieurs personnes dans sa manoeuvre. L'une d'elles se relève, mais une silhouette, à terre, ne bouge plus, tandis que la voiture prend la fuite. La préfecture indiquera dans la soirée avoir retrouvé le véhicule à proximité des lieux de l'accident.

"Le conducteur est recherché. Laissons faire le tavail des enquêteurs", explique Stanislas Gaudon.

J.A. avec Guillaume Biet