RMC

Garges-lès-Gonesse: le rappeur Samat tué par balles

RMC
Incarcéré à la maison d'arrêt de Nanterre, le rappeur était en permission de sortie lorsqu'il a été abattu à Garges-lès-Gonesse.

Le rappeur Samat, originaire de Stains (Seine-Saint-Denis), a été tué par balles lundi en début de soirée à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) dans un probable règlement de comptes.

Les faits se sont déroulés vers 19h30 sur le parking du McDonald's de la ville. Les auteurs ont pris la fuite à bord d'une voiture qui a été retrouvée incendiée à Stains (Seine-Saint-Denis), selon une source proche de l'enquête.

La victime, connue des services de police pour trafic d'armes et de stupéfiants selon une source proche de l'enquête, était en permission de sortie. Le rappeur était incarcéré à la maison d'arrêt de Nanterre (Hauts-de-Seine).

Annoncé récente d'un nouvel album

Il avait été mis en examen en 2018 pour trafic de stupéfiants et vente d'armes remilitarisées. En 2010, il avait eu d'autres ennuis judiciaires pour sa participation à un règlement de comptes devant un supermarché déjà à Garges-lès-Gonesse.

Samat, connu dans le milieu du rap depuis plus de 10 ans, avait récemment collaboré avec les rappeurs Kalash Criminel et Sofiane. Il avait également annoncé il y a peu la sortie d'un nouvel album intitulé "Commission rogatoire".

La police judiciaire de Versailles a été saisie de l'enquête. 

G.D. avec AFP