RMC

Gaspillage alimentaire un supermarché Leclerc: "Il y aura systématiquement des plaintes", prévient un avocat

Un avocat va déposer une plainte contre un supermarché Leclerc qui a aspergé de désinfectant sur des produits invendus. La nourriture aurait dû être donnée à des associations comme le veut la loi.

Un avocat va porter plainte contre un supermarché pour avoir aspergé du désinfectant sur des invendus. Celui-ci, militant de la lutte contre le gaspillage alimentaire, a fait constater hier par huissier que de la nourriture consommable était jetée par un supermarché Leclerc de Mimizan-Plage, dans les Landes. La nourriture aurait pourtant dû être donnée aux associations comme le veut la loi.

Des légumes, des yaourts, de la viande, des croissants et des pains au chocolat, les dates de péremption étaient du 4 février. L'avocat parisien Maître Arash Derambarsh fervent défenseur de la loi anti-gaspillage, a affirmé vouloir porter plainte au pénal aujourd'hui à Paris.

"On a des centaines de lanceurs d’alerte qui nous avertissent chaque semaine pour nous dire qu’il y a des supermarchés qui continuent de jeter de la nourriture au lieu de la donner aux sans-domiciles fixes, aux associations et aux classes moyennes invisibles", détaille l’avocat. 

30 supermarchés concernés

La direction du supermarché landais parle d'un dysfonctionnement et s'engage fermement à ce que cela ne se reproduise jamais. Mais pour Maître Arash Derambarsh, ce n'est pas un dysfonctionnement, car la loi n'est pas respectée.

"Nous avons le signalement de plus de 30 supermarchés Leclerc, partout en France, qui continuent de jeter. J’envoie un message d’ailleurs à monsieur Michel-Edouard Leclerc qui j’ai vu a minimisé sur les réseaux sociaux cette action. Si dans les 48 heures, tous les supermarchés Leclerc ne sont pas en conformité avec la loi sur le gaspillage alimentaire. Il y aura systématiquement des plaintes contre lui et ses supermarchés", prévient l’avocat. 

Romain Poisot avec Guillaume Descours