RMC

Grand Est: démantèlement d'un gang mafieux géorgien et arménien

-

- - -

A l'issue de leur garde à vue, onze ont été déférés devant un juge et dix placés en détention provisoire. Des mandats d'arrêt ont été diffusés pour d'autres membres de cette organisation en fuite.

Dix personnes ont été placées en détention provisoire dans le cadre du démantèlement à Strasbourg d'un groupe présenté comme mafieux de voleurs géorgiens et arméniens, ont indiqué vendredi la police et la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy.

Lundi à l'aube, douze personnes, des Géorgiens ou Arméniens, ont été interpellés par les policiers de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Bas-Rhin, conjointement avec l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante.

Parmi eux, "deux chefs de clans mafieux : un 'Vor' géorgien et un dirigeant d'un clan arménien, localisés à Strasbourg, ainsi que leurs lieutenants et hommes de mains", selon le communiqué commun de la police et de la Jirs.

Ces personnes constituaient "la ramification alsacienne d'une organisation criminelle internationale spécialisée dans les vols de toute nature (cambriolage, vols à l'étalage,..)", selon le communiqué.

A l'issue de leur garde à vue, onze ont été déférés devant un juge et dix placés en détention provisoire. Des mandats d'arrêt ont été diffusés pour d'autres membres de cette organisation en fuite.

Armes à feu, cartouches de cigarettes et bouteilles d'alcool

Les perquisitions des domiciles des personnes interpellées ont permis de saisir "4 véhicules et 1 moto, 5 armes de poing, 352 cartouches de cigarettes, 66 bouteilles d'alcool, 103 flacons de parfum de marques, plus de 17.000 euros en espèces, de très nombreux produits de vols à l'étalage à grande échelle (produits cosmétiques et alimentaires) ainsi que des bijoux et de la maroquinerie de luxe".

L'enquête avait débutée en 2019, avec l'arrestation de membres de deux équipes de cambrioleurs géorgiens, ayant participé à plus de 200 cambriolages dans le Grand Est.

"Les investigations menées conduisaient les policiers sur la piste des 'Vory-v-Zakone', organisation mafieuse hiérarchisée et de leur chef, un 'Vor' installé à Strasbourg chargé de diriger cette structure criminelle en Alsace", poursuit le communiqué.

Cela avait amené la Jirs à ouvrir une information judiciaire en mai 2020 pour "association de malfaiteurs, vol en bande organisée, blanchiment, recel et escroquerie en bande organisée".

La rédaction avec AFP