RMC

Guadeloupe: le maire de Gosier interpellé et placé en garde à vue

Une voiture de police (photo d'illustration)

Une voiture de police (photo d'illustration) - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Cédric Cornet, le maire de Gosier (Guadeloupe), a été interpellé et placé en garde à vue pour "recel d'abus de biens sociaux, détournements de fonds publics et corruption active et passive".

Cédric Cornet, le maire de Gosier, en Guadeloupe, recherché depuis le 20 juillet dans une affaire de détournement de fonds présumés, a été interpellé et placé en garde à vue "à sa descente d'avion" mercredi, a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Pointe-à-Pitre. "Une perquisition est en cours dans deux domiciles", a également précisé le parquet, confirmant une information des médias locaux.

Un mandat de recherche avait été délivré à l'encontre de l'élu guadeloupéen, Cédric Cornet, qui ne s'était pas présenté à une convocation dans une affaire de détournements de fonds présumés. Le procureur de la République de Pointe-à-Pitre, Patrick Desjardins, avait alors parlé d'une "volonté affichée de ne pas honorer" cette convocation, de la part de l'édile.

L'élu devait être entendu par les policiers dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte "notamment des chefs de recel d'abus de biens sociaux, détournements de fonds publics et corruption active et passive", selon le parquet.

Déjà condamné pour atteinte sexuelle sur une mineure de moins de 15 ans

Cédric Cornet avait contesté, dans les médias locaux, avoir été informé de sa convocation et dénoncé - via un communiqué de son avocat - un "acharnement" contre sa personne. Il avait également indiqué être "en voyage de noces" et s'était dit "prêt à l'écourter", en précisant n'avoir aucunement l'intention de se soustraire à la justice.

Cédric Cornet est inscrit au fichier des délinquants sexuels depuis sa condamnation en appel en 2019 à deux ans de prison avec sursis, cinq ans de suivi socio-judiciaire et 16.000 euros d'amende pour atteinte sexuelle sur une mineure de moins de 15 ans. Il avait été élu maire du Gosier (28.000 habitants) l'année suivante.

G.D. avec AFP