RMC

Homme lynché par des villageois près de Nice: ce que l'on sait de la victime, accusée de cambriolage

Un homme de 39 ans est mort en octobre dernier après avoir été lynché dans un petit village près de Nice. Il était soupçonné d'avoir volé 45 euros et une carte bleue chez une habitante du village.

Soupçonné d’avoir cambriolé une maison, Jérémy Dasylva 39 ans a été lynché par des habitants de L’Escarène, village des Alpes-Maritimes, le 12 octobre dernier. Selon les premiers éléments, il aurait été aperçu par une habitante du village chez elle en train de lui voler une carte bleue et 45 euros en liquide avant de s'enfuir puis d'être pris à partie par plusieurs villageois.

À La Colle-sur-Loup, un autre village de l’arrière-pays niçois où vivait Jérémy Dasylva, on évoque un homme défavorablement connu des forces de l'ordre pour des faits de droit commun notamment rébellion. L'une de ses amies d'enfance l'avoue, l'alcool pouvait le rendre violent et entraîner des interpellations musclées.

Facette sombre

Mais pour elle "boucan", son surnom qu'elle lui donnait, c'était la star, celui qui faisait rire ses amis de La Colle-sur-Loup où il a passé la majorité de sa vie. Ici, tous les habitants de sa génération le connaissent. Il s'était même installé avec l'une de ses ex-compagnes qui dessine les contours d'un homme avec qui la fête était facile et les soirées ambiancées.

Un homme attentionné mais avec une facette sombre. Un proche de sa famille l'assure, il n'a jamais voulu faire de mal à quelqu'un et faisait tout pour rendre son fils heureux.

Selon le procureur de Nice, Jérémy Dasylva est mort deux jours après son lynchage, d’un "choc septique consécutif à une perforation de l’intestin grêle, résultant elle-même d’un choc traumatique à l’abdomen", a-t-il assuré lundi.

Pierre Bourgès (avec G.D.)