RMC

Ils détournaient du cannabis qu'ils devaient détruire: six personnes mises en examen

-

- - RMC

Sur les six individus interpellés, quatre sont des employés de l'usine de traitement des déchets de la métropole de Dijon.

Six personnes ont été mises en examen à Dijon, accusées d'avoir détourné du cannabis qu'elles devaient incinérer dans le cadre de scellés judiciaires, a indiqué mercredi le parquet.

Les six individus, dont quatre sont des employés de l'usine de traitement des déchets de la métropole de Dijon, ont été placés en détention provisoire pour quatre d'entre eux et sous contrôle judiciaire pour les deux restants, a indiqué le procureur de la République de Dijon, Eric Mathais.

>> A LIRE AUSSI - Trafic de drogue: vers une amende de 135 euros pour les guetteurs et les "squatteurs" de halls d'immeuble

Ils sont accusés d'avoir détourné "entre 100 et 280 kilos d'herbe de cannabis" qui étaient destinés à incinération à la suite de saisies dans le cadre d'enquêtes de police, de gendarmerie ou des services douaniers. Des saisies pratiquées lors de leur interpellation ont permis de mettre la main sur "plusieurs dizaines de kilos de stupéfiants" ainsi que "plusieurs dizaines de milliers d'euros", a précisé Eric Mathais.

Une procédure disciplinaire également engagée

Une information judiciaire a été ouverte pour "trafic de stupéfiants et détournements d'objets classés sous scellés", selon le procureur.

Dans un communiqué, la mairie de Dijon a précisé que les quatre agents de l'usine d'incinération de la ville mis en examen ont été, "à titre conservatoire, suspendus de leurs fonctions". "Compte tenu des faits reprochés, une procédure disciplinaire a été engagée en vue de leur révocation", a-t-on indiqué de même source.

"Depuis ces faits et le détournement délictueux constaté, le dispositif a été revu en lien avec les forces de police pour garantir l'élimination effective des objets concernés", a assuré la Ville.

La rédaction avec AFP