RMC

"Je dois tout recommencer de zéro": comment Laurent s'est fait dérober 15.000 euros après une arnaque par un faux conseiller bancaire

Témoignage RMC. Attiré par un mail frauduleux, Laurent s'est fait manipuler par un faux conseiller bancaire et a vu disparaître toutes ses économies de ses comptes. Les plaintes pour escroqueries ont augmenté de 15% par rapport à l’année dernière et les escrocs sont toujours plus habiles et au fait des mesures de sécurité des banques.

Pour Laurent, intérimaire dans une situation précaire, tout commence il y a deux mois. Il clique sur un mail frauduleux, qui semble officiel, puis reçoit l’appel d’un faux conseiller bancaire, pourtant crédible. "Il était très poli, il avait le bon ton qui va bien, pas d’accent rien du tout. Pour moi, c’était quelqu’un de la banque", raconte-t-il à RMC. En quelques mots, le faux conseiller manipule Laurent et lui dérobe ses codes d’accès bancaires. 

"Dès que j’ai raccroché, j’ai été voir mes mails. Et en fait, les transferts d’argent, c’était mon Livret A vidé et mon PEL cassé". Total des pertes: 15.000 euros, soit 10 ans d’économie. Et un découvert que Laurent n’arrive pas à combler: "J'économisais pour acheter un terrain et j'ai tout perdu. Je ne pensais pas que c’était possible de tout perdre, surtout en faisant attention comme je le faisais. Je me dis que tout le monde peut être piraté".

>> A LIRE AUSSI - "Nos actes sont justes": des activistes de la cause animale devant la justice pour des dégradations sur plusieurs exploitations

"Chaque fois que les banques mettent une sécurité en place, les fraudeurs sont à jour et ont une parade"

Le trentenaire s’est donc tourné vers l’association de Sébastien Alaire, Banque info recours, qui reçoit de plus en plus de dossiers similaires: "Chaque fois que les banques mettent une sécurité en place, les fraudeurs sont à jour et ont une parade donc il n’y a pas de solution miracle hormis être extrêmement vigilant", assure-t-il.

En 2021, les plaintes pour escroqueries ont augmenté de 15% par rapport à l’année 2020. Pour s'en prémunir, il faut donc être très vigilant et bien lire les mails reçus, se méfier des offres alléchantes et s’équiper d’un anti-virus: "Ne répondez pas, ne donnez pas vos informations personnelles. Votre banque ne vous réclamera jamais votre mot de passe, ils ont déjà toutes les informations. C’est prendre un petit peu de temps avant de tomber dans un piège", assure Damien Bancal, expert en cybersécurité.

Attention aussi aux offres alléchantes. "Toutes ces personnes qui vous proposent monts et merveilles, n’y croyez pas. Le père Noël, ce n’est que le 25 décembre. L'expert alerte enfin sur les réseaux sociaux: chaque information publiée est un indice de plus pour un hacker qui cherche à craquer votre mot de passe.

>> A LIRE AUSSI - Violences sexuelles, atteintes aux personnes: la délinquance en hausse en 2021

Marie Sanz (avec Guillaume Dussourt)