RMC

Les nièces de Joël le Scouarnec n'avaient jamais osé porter plainte jusqu'à aujourd'hui: "Personne n'osait se confronter à lui"

Dans deux mois, Joël Le Scouarnec sera jugé pour les viols et les agressions sexuelles d'une voisine, d'une patiente et de ses deux nièces entre leurs trois et neuf ans.

Le calvaire des deux fillettes commence à l'âge de 3 ans. Et pendant des années, Joël le Scouarnec va abuser sexuellement de ses nièces. Me Delphine Driguez est leur avocate:

"Ça se passait chez elles, il prétextait des leçons de piano, il leur glissait les mains dans la culotte. Il prenait des photos. Pendant leur sommeil aussi. Elles ont découvert beaucoup de choses dans le dossier, ça a été horrible pour elles".

"C'était l'homme cultivé de la famille"

Près de 200 personnes ont porté plainte contre le chirurgien. Les deux nièces, elles, n'avaient jamais osé le faire jusqu'à maintenant: "Il était médecin, c'est une famille simple et un médecin c'était impressionnant pour elles. C'était l'homme cultivé de la famille. Personne n'osait se confronter à lui, c'était compliqué".

Une omerta entretenue par l'ex-femme de Joël Le Scouarnec estiment les deux nièces âgées aujourd'hui de 29 et 34 ans. "Elles ont été choquées de voir que la femme de Joël Le Scouarnec s'est permis d'intervenir dans la presse en disant 'je tombe des nues' alors que ce sont des discussions qui ont lieu depuis 1999 chez elle (...) La femme de Joëlle Le Scouarnec était parfaitement au courant, elle le savait."

Joël Le Scouarnec comparaîtra en mars prochain devant la cour d’assises de Charente-Maritime.

Mélanie Delaunay et Mélanie Bertrand