RMC

Les selfies pourraient conduire à la disparition des loutres

Poster des selfies avec une loutre de compagnie ou d’autres animaux menacés de disparition peut conduire à l’extinction de certaines espèces.

Toutes modes ne sont pas bonnes à suivre sur les réseaux sociaux. Surtout lorsqu'elles mettent en valeur le narcissisme des internautes et menacent certaines espèces, en particulier les loutres.

Un commerce qui s'accroît 

La convention sur le commerce des espèces menacées et ses 180 pays membres se tient actuellement à Genève. Les spécialistes s'alarment: le commerce illégal des loutres s'est soudainement accru ces dernières années. La loutre est devenu un animal star sur Instagram. Chaque selfie et chaque vidéo publiés avec un bébé loutre génèrent des milliers de likes et de commentaires attendris. La demande est particulièrement forte au Japon où un bébé loutre se négocie autour de 10.000 dollars. Ce sont des loutres pêchées en Indonésie et revendues illégalement. 

Des cafés à loutres au Japon

La demande est telle que des "cafés à loutres" ont fait leur apparition au Japon pour permettre aux clients de faire quelques selfies tout en buvant son café et acheter des petits morceaux de nourriture pour les animaux en cage. Des loutres domestiquées qui ont un accès limité à l'eau, meurent prématurément. Leur population a chuté d'un tiers ces dernières années. Et ça s’accélère avec cette mode des réseaux sociaux. Ça pourrait conduire à l'extinction de l'espèce d'après les ONG qui réclament l'interdiction totale du commerce de loutre notamment en Asie.

Sur les huit millions d’espèces existantes, jusqu’à un million sont menacées d’extinction, dont beaucoup dans les prochaines décennies.

Charles Magnien avec Julien Vattaire