RMC

Lidl devant la justice pour avoir vendu de la vodka à un mineur qui s'est tué sur la route

La chaîne de supermarchés Lidl comparaît devant le tribunal judiciaire de Bayonne pour avoir vendu de l'alcool à un adolescent. Il avait ensuite trouvé la mort dans un accident de la route en 2021.

L'enseigne de grande distribution discount Lidl sur le banc des prévenus, ce jeudi à Bayonne. Elle est poursuivie pour vente illicite d'alcool à un mineur, après le décès d'un adolescent de 16 ans dans un accident de la route en 2021. Son ami et lui avaient acheté une bouteille de vodka au magasin Lidl de Socoa, près de Saint-Jean-de-Luz. La victime n'avait bu qu'un seul verre d'alcool, selon l'autopsie.

Contacté par l'AFP, Lidl n'a "pas souhaité faire de commentaire" avant l'audience, la mère ayant porté plainte contre l'enseigne Lidl et pas seulement le magasin concerné.

Coralie L. explique avoir toujours cherché à préserver son fils de 16 ans. Mais l'adolescent, comme tant d'autres, voulait faire la fête avec ses amis. Avant l'accident mortel, il venait d'acheter une bouteille d'alcool à Lidl, où aucune vérification d'identité n'a été effectuée.

"L'alcool a une part de responsabilité dans l'accident et on a des preuves", explique-t-elle.

7.500 euros d'amende maximum

Elle pense aux autres familles qui ne devraient pas avoir à subir ce qu'elle a subi. "J'ai envie de dire stop car on a des parents qui se battent tous les jours pour qu'ils respectent les règles de la maison, on devrait pouvoir les laisser sortir entre 14h et 19h sans qu'ils aient accès à ces choses-là", juge-t-elle.

Coralie réclame ainsi une peine exemplaire contre Lidl. "Quand on dit que l'alcool est interdit à la vente pour les mineurs, ça doit être respecté. Mon apaisement, c'est que le juge a reconnu que oui, il fallait poursuivre Lidl. J'espère que la sanction amènera une prise de conscience de chacun", conclut-elle. Si l'enseigne est condamnée, elle risque une amende de 7.500 euros maximum.

Lucille Pascanet (édité par J.A.)