RMC

Mort d'un adolescent en Bretagne: son beau-père écroué

Voiture de la gendarmerie (illustration)

Voiture de la gendarmerie (illustration) - DENIS CHARLET

Le corps de la victime, un adolescent né en 2006, avait été découvert devant la clôture de l'habitation familiale. L'autopsie a conclu à un décès lié à un enfoncement de la boîte crânienne.

Un Américain âgé d'une trentaine d'années, suspecté d'avoir tué son beau-fils à Vignoc (Ille-et-Vilaine), a été mis en examen pour homicide et écroué, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Rennes.

"Présenté au magistrat instructeur, il a été mis en examen en raison des indices graves et concordants relevés (notamment la présence de sang appartenant à la victime dans la maison) et a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention conformément aux réquisitions du parquet", a indiqué à l'AFP Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes.

Enfoncement de la boîte crânienne

Dimanche matin, des riverains ont alerté les secours après la découverte du corps d'un adolescent né en 2006 devant la clôture de l'habitation familiale à Vignoc, commune située à une vingtaine de km au nord de Rennes. Des lésions "importantes" étaient constatées sur l'adolescent.

L'autopsie a conclu lundi à un décès lié à un enfoncement de la boîte crânienne et a permis de constater d'autres lésions, selon le parquet.

Contestation

Dimanche après-midi, le mis en cause avait été placé en garde à vue sous la qualification d'homicide volontaire. Durant la garde à vue, le suspect, né en 1988 et ne présentant pas d'antécédents judiciaires, "a confirmé sa présence au domicile familial en fin de nuit mais a contesté être l'auteur des faits", selon M. Astruc.

Une information judiciaire criminelle pour homicide volontaire par personne en état d'ivresse a été ouverte. Le trentenaire encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

G.D. avec AFP