RMC

Nicolas Zepeda condamné à 28 ans de réclusion pour le meurtre de Narumi Kurosaki à Besançon en 2016

Nicolas Zepeda était jugé pour l'assassinat de sa compagne Narumi Kurosaki à Besançon en 2016. Récemment séparé, il était le dernier à avoir rendu visite à l'étudiante japonaise. Depuis, personne n'a revu la jeune femme.

Le Chilien Nicolas Zepeda a été condamné mardi à 28 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat, en 2016 à Besançon, de son ancienne petite amie japonaise Narumi Kurosaki.

À l'énoncé du verdict de la cour d'assises du Doubs et au terme de quatre heures de délibéré, le jeune homme de 31 ans, à l'encontre duquel avait été requise la réclusion criminelle à perpétuité, est resté figé, semblant abattu.

Assise face à lui, la mère de Narumi l'a observé, la tête légèrement penchée sur le côté, mouchoir à la main et tenant toujours la photo de sa fille qu'elle n'a pas lâchée depuis le début du procès, 15 jours plus tôt.

"Je ne suis pas l'assassin de Narumi"

Au cours de ces deux semaines, Nicolas Zepeda n'a cessé de clamer son innocence. "Je ne suis pas qui je voudrais, mais je ne suis pas un assassin, je ne suis pas l'assassin de Narumi", a-t-il encore déclaré, en français, lors de sa dernière prise de parole mardi matin.

Le corps de Narumi Kurosaki n'a jamais été retrouvé malgré d'intenses recherches. L'étudiante de 21 ans était arrivée à Besançon à l'été 2016 pour une année d'études après avoir rompu avec Nicolas Zepeda. Sans la prévenir, celui-ci était venu la retrouver à Besançon et avait passé avec elle la nuit du 4 au 5 décembre. L'étudiante n'a plus jamais été revue depuis.

G.D. avec AFP