RMC

Notre-Dame de Paris: la structure fragilisée, les pompiers toujours à l'œuvre

RMC
Notre-Dame de Paris était toujours debout mardi matin mais très endommagée. Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur a assuré que les experts essayaient de déterminer si la structure était stable.

La structure a été sauvée mais la cathédrale est défigurée. Si les sapeurs-pompiers de Paris ont réussi à maîtriser l'incendie après 9 heures de combat acharné contre les flammes, ils n'ont pu empêcher la flèche qui culmine à 93 mètres de s'effondrer.

Mardi matin, une centaine d'entre eux et huit lances à incendie étaient toujours sur place en train de combattre les foyers résiduels. Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez a fait état de ses doutes sur la manière dont la structure allait résister aux dégâts.

Une réunion prévue à 8h

"Le péril du feu étant écarté, le sujet est bâtimentaire: savoir comment la structure va résister au très grave incendie de cette nuit. Il y aura donc à 8h00 une réunion avec des experts, des architectes du bâtiment de France pour essayer de déterminer si la structure est stable, et si les sapeurs-pompiers peuvent s'engager à l'intérieur pour continuer leur mission", a-t-il assuré devant la presse.

En tout, 1000 mètres carrés de toiture sont partis en fumée et trois vitraux centenaires ont été détruits. Les œuvres d'art comme la couronne d'épine du Christ et la tunique de Saint-Louis ont pu être sauvées.

Rémy Ink (avec Guillaume Dussourt)