RMC

OL-OM: "Je n'ai plus envie d'aller au stade" confie David, témoin du jet de projectile contre Payet

La confusion a longtemps régné dans l'enceinte lyonnaise puisque la décision de reprendre le match avait pourtant été prise et annoncée près de 1h30 après l'incident

Nouvelle soirée noire pour la Ligue 1 dimanche soir: le choc entre Lyon et Marseille a été définitivement arrêté après que le Marseillais Dimitri Payet a été touché au visage par une bouteille lancée par un supporteur de l'OL, lors d'un énième incident dans les stades de Ligue 1 depuis le début de saison.

"Contrairement à ce qui avait été annoncé, l'arbitre a décidé de ne pas faire reprendre la partie, considérant que la sécurité des joueurs n'était pas assurée", a annoncé le speaker du Groupama Stadium de Lyon après deux heures d'interruption.

Cette décision a entraîné un imbroglio mêlant dirigeants lyonnais, marseillais, l'arbitre de la rencontre, la Ligue de football professionnel (LFP) et la préfecture de la région Auvergne/Rhône-Alpes. Elle scelle en tout cas une nouvelle soirée noire pour la Ligue 1, entachée de nombreux incidents depuis la reprise au mois d'août. La commission de discipline de la LFP doit se réunir en urgence lundi.

La confusion a longtemps régné dans l'enceinte lyonnaise puisque la décision de reprendre le match avait pourtant été prise et annoncée près de 1h30 après l'incident. Avant l'arrêt définitif annoncé une demi-heure plus tard.

De quoi "dégoûter" de nombreux supporters et spectateurs présents au Groupama Stadium, comme David. Témoin de la scène, il confiait ce lundi à Apolline de Malherbe sur RMC toute "l'animosité" qui régnait dans le stade et notamment contre le joueur de l'OM, Dimitri Payet. 

L'individu a été identifié par les caméras de vidéosurveillance et interpellé dans le cadre de ces incidents, puis placé en garde à vue.

Le capitaine phocéen est resté au sol de longues minutes, entouré par les joueurs des deux équipes et des membres du staff médical de l'OM. Il a ensuite regagné les vestiaires, une poche de glace sur la tempe et une autre dans le cou. 

La saison 2021/2022 de Ligue 1 est marquée par de nombreux incidents en tribunes. Des jets de projectiles ont notamment terni le match entre Marseille et le Paris SG, le 24 octobre au stade Vélodrome. 

La rédaction de RMC (avec AFP)