RMC

Paris: un faux antiquaire accusé d'avoir arnaqué des vieilles dames arrêté

Un voleur de vélo a été piégé par l'une de ses victimes à Strasbourg. Il croyait se rendre à un rendez-vous pour le vendre à un acheteur ayant répondu à son annonce sur Le Bon Coin, il a à la place été interpellé par la police (image d'illustration).

Un voleur de vélo a été piégé par l'une de ses victimes à Strasbourg. Il croyait se rendre à un rendez-vous pour le vendre à un acheteur ayant répondu à son annonce sur Le Bon Coin, il a à la place été interpellé par la police (image d'illustration). - Mehdi Fedouach - AFP

Un homme de 45 ans, surnommé "Steeve le beau parleur", a été arrêté début janvier par la police. Il est accusé d'avoir arnaqué trois vieilles dames depuis le mois de juillet.

Il avait l'art et la manière de les mettre en confiance. Surnommé "Steeve le beau parleur", ce faux antiquaire spécialiste dans l'arnaque des vieilles dames aisées a été arrêté. Sa première victime, il l'arrête en juillet, au marché Auguste-Blanqui, à Paris. Il se présente comme antiquaire. Elle a 88 ans et quelques bibelots à vendre, selon Le Parisien.

>>> Retrouvez toutes les infos du service police-justice de RMC sur le site et l’application RMC

L'homme de 45 ans la suit chez elle, pour estimer les objets. Mais une fois dans le salon, c'est plutôt aux nombreux bijoux de la vieille dame qu'il s'intéresse. Il en achète trois. Ce n'est que dans la nuit qu'elle se relève pour rouvrir sa boîte à bijoux. À l'intérieur, il n'y a plus rien. Le préjudice s'élève à 7.500 euros.

Trois plaignantes

Mais elle n'est pas la seule à avoir été bernée par ce beau parleur, qui visait toujours des vieilles dames, rencontrées dans des marchés parisiens. Chez une autre femme, il dérobe un collier en or sous prétexte de l'expertiser. Chez une troisième dame, de 94 ans, il emprunte un tableau estimé à 50.000 euros, le matin de Noël, pour soi-disant en faire des photos. Un emprunt qui, vous l'avez deviné, devient permanent.

“C’est un membre de la communauté des gens du voyage qui est parvenu à acquérir des connaissances très pointues dans le domaine des antiquités. En un coup d’œil, il peut livrer une expertise d’une grande finesse", explique un policier interrogé par nos confrères du Parisien.

>>> Abonnez-vous à RMC sur Google pour retrouver le meilleur de l’actualité

Grâce aux caméras de surveillances, les policiers l'identifient très vite, notamment à cause de la Porsche Cayenne avec lequel il roule. Le 2 janvier dernier, les enquêteurs le suivent toute la matinée. Il est interpellé alors qu'il sort de l'immeuble d'une femme de 79 ans: il voulait lui acheter des fourrures. Chez lui, les agents retrouvent le tableau, et de nombreuses antiquités, et mêmes des instruments. Suspecté de vol et d'abus de confiance sur personne vulnérable, il sera jugé en novembre.

Lucile Pascanet avec MM