RMC

Périgueux: un détenu s'évade... en écartant les barreaux de la fenêtre de sa cellule

(image d'illustration)

(image d'illustration) - AFP

Un détenu de la maison d'arrêt de Périgueux a échappé à la surveillance de tous et s'est évadé en écartant les barreaux de sa cellule.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un détenu de la maison d’arrêt de Périgueux a réussi à s’échapper de la prison sans éveiller le moindre soupçon. Le scénario est à peine croyable, et pourtant c’est bien en écartant les barreaux de sa fenêtre de cellule que ce détenu de 22 ans s’est fait la belle, depuis le 2e étage de la maison d’arrêt. Traversant la cour, il a ensuite franchi l’un des murs d’enceinte grâce à des tiges en métal entreposées là pour des travaux.

Une évasion en pleine nuit, filmée par les caméras de la prison mais qui n’a déclenché aucune alerte, à croire que personne ne regarde les écrans de surveillance. C’est douze heures plus tard que les surveillants ont découvert l’absence du prisonnier qui avait roulé en boule des vêtements sous ses draps pour faire croire qu’il dormait.

Deux enquêtes ouvertes

Une information judiciaire a été ouverte pour "évasion" contre le fugitif qui s'est évadé de la prison de Périgueux et pour "complicité d'évasion" contre son co-détenu soupçonné de l'avoir aidé à s'enfuir, a annoncé le parquet. Une enquête administrative a aussi été dilidentée pour comprendre ce qui s’est passé au sein de cette prison datant du XIXe siècle et qui connaît là sa deuxième évasion en l’espace de 18 mois.

Condamné à deux ans de détention, ce jeune homme n’est pas considéré comme dangereux, il purgeait une peine pour cinq affaires de délits routiers, de drogue, violence et outrage...

Guillaume Biet (avec MM)