RMC

Policiers blessés après un rodéo sauvage à Bonneuil-sur-Marne: ce qu'il s'est passé

Le ministre de l'Intérieur s'est déplacé sur place pour dénoncer une véritable "tentative d'assassinat".

Gérald Darmanin s'est rendu lundi soir à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) où trois policiers ont été blessés dimanche soir. "C’est une véritable tentative d’assassinat, on a frôlé un drame", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Alors que ces policiers intervenaient pour un rodéo urbain, une quarantaine de personnes les ont pris à parti et un mortier d'artifice a été tiré à l'intérieur même de l'habitacle de leur véhicule. Six mineurs ont été placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour "tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique, menaces de mort et diffusion d’images de policiers sur les réseaux sociaux".

Des images amateurs de l'attaque des policiers ont été postées sur les réseaux sociaux. Une attaque particulièrement violente.

Les policiers parviennent à prendre la fuite 

A bord de leur véhicule banalisé les 3 policiers de la Bac se dirigent vers un groupe d’une quarantaine de personnes rassemblées autour de plusieurs motos.

Quand soudain l’un des jeunes se rapproche et tire au mortier d’artifice en direction du conducteur par sa vitre ouverte. Le fonctionnaire qui aurait été visé à la tête parvient à se reculer sur son siège et à éviter le tir mais le projectile une sorte de feu d’artifice pénètre à l’intérieur de l’habitacle, lui brûle le bas du dos puis explose.

Ses deux collègues sont blessés aux tympans par la déflagration alors que la voiture se rempli de fumée. Les trois fonctionnaires sortent du véhicule ils sont visés par une pluie de projectile et décident rapidement de remonter à bord. Ils parviennent finalement à prendre la fuite malgré l'épaisse fumée qui se dégage toujours dans l'habitacle.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec J.A.)