RMC

Policiers percutés: une "lettre d'allégeance" à l'Etat Islamique retrouvée, l'antiterrorisme enquête

Un homme de 29 ans a renversé volontairement deux policiers lundi soir dans les Hauts-de-Seine.

Le parquet national antiterroriste a annoncé mardi se saisir de l'enquête sur les deux policiers renversés volontairement la veille à Colombes par un automobiliste, qui a prêté allégeance au groupe Etat islamique et dont une expertise n'a pas relevé d'abolition du discernement.

Un couteau et "une lettre d'allégeance" à l'EI ont été retrouvés dans sa voiture, selon le parquet. Dans ce texte, Youssef T., un habitant de la commune de 29 ans inconnu des services de renseignements, explique se lancer "à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l'ensemble de la terre".

Lundi soir, vers 19h, un automobiliste a blessé deux motards de la police lundi en les percutant volontairement en marge d'un contrôle routier à Colombes, près de Paris. Les deux motards blessés font partie de la Direction de l'ordre public et de la circulation, qui dépend de la préfecture de police de Paris.

Ce que l'on sait du suspect

Rapidement interpellé, l'homme de 29 ans, originaire de Luneville en Meurthe-et-Moselle, mais domicilié à Colombes, a invoqué "la situation" en Palestine dans ses premières déclarations après son interpellation. 

Inconnu des services de renseignements, il a été condamné il y a 10 ans à des travaux d'intérêt général pour "violences. Il a aussi fait l'objet d'un rappel à la loi pour "outrage à agent" en 2014. Les enquêteurs savent aussi que le suspect avaient des antécédents psychiatriques anciens. Une expertise doit justement être effectuée ce mardi.

La rédaction de RMC (avec AFP)