RMC

Procès d'Abdelkader Merah: "J'espère qu'on aura la vérité pour nos enfants"

Abdelkader Merah, le frère de Mohamed Merah, est jugé en appel pour associations de malfaiteurs terroriste et complicité des 7 assassinats perpétrés lors des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012.  Latifa Ibn Ziaten, la mère d'un des militaires assassinés par Mohamed Merah attend beaucoup de ce nouveau procès.

Le procès en appel d'Abdelkader Merah s'ouvre ce lundi matin devant la cour d'assises spéciale de Paris. Il doit durer jusqu'au 19 avril. Le frère de Mohamed Merah est jugé pour associations de malfaiteurs terroriste et complicité des 7 assassinats perpétrés lors des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012. 

En première instance, en novembre 2017, Abdelkhader Merah avait été condamné à 20 ans de prison pour association de malfaiteurs terroriste à mais acquitté du chef de complicité d'assassinat.

L'enjeu de ce nouveau procès est de savoir si Abdelkader Merah peut être jugé complice des meurtres de son frère. Pour les familles des victimes, cela ne fait pas de doute. Or en premier ressort, la cours d'assises spéciale, elle, a estimé que Mohamed Merah a toujours été seul pendant les tueries.

Latifa Ibn Ziaten : "S'il a un coeur, qu'il dise la vérité une bonne fois pour toutes"

Abdlekader Merah partageait ses motivations. Mais pour les magistrats aucun élément matériel ne montre qu'il connaissait les cibles du jihadiste. Maître Simon Cohen qui représente la majorité des parties civiles espère que la nouvelle présidente aura une autre interprétation des nombreux rendez-vous entre les deux frères pendant le mois de mars 2012. Notamment la veille de la tuerie de l'école juive de Toulouse.

Le premier procès avait été marqué par de fortes tensions. Les avocats des parties civiles souhaitent des audiences plus dignes et apaisé à la hauteur des enjeux: Abdelkader Merah encourt la prison à perpétuité.

Latifa Ibn Ziaten, la mère d'un des militaires assassinés par Mohamed Merah attend beaucoup de ce nouveau procès. Elle avait été très impactée par le précédent procès. 

"C'était un peu compliqué, pour moi ce n'était pas sérieux c'était surtout du spectacle, j'ai beaucoup souffert à cause de ça. J'espère que cette année on aura la vérité pour nos enfants. Je suis sûre et certaine qu'il est complice, alors je voudrais le voir en face de moi, pour voir... Si il avait un coeur et qu'il était humain alors qu'il dise la vérité une bonne fois pour toutes."
Marion Dubreuil (avec James Abbott)