RMC

Procès Preynat: "Je l'ai regardé avec beaucoup de haine, je l'avoue", confie une victime

Le procès de l'ex-prêtre Bernard Preynat, dont les agressions sexuelles présumées sur de jeunes scouts de la région lyonnaise ont déclenché l'affaire Barbarin, a débuté cette semaine.

Après le report, place désormais aux explications. Le procès de Bernard Preynat va rentrer dans le vif du sujet ce mardi, après une suspension d'audience lundi liée à la grève des avocats. L'ancien prêtre est jugé pour agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans pour commises dans les années 80 et 90 sur 10 victimes dont les faits ne sont pas prescrits.

Bernard Preynat qui est apparu fatigué mais avec la volonté de s'expliquer à la barre hier, il a même pris la parole reconnaissant être coupable des souffrances des victimes présentes dans la salle d'audience. Anthony Gourre fait partie des 10 victimes. Il été abusé par l'ancien prêtre quand il était chez les scouts. Il a revu et entendu à la barre son agresseur hier pour la première fois.

"J'ai peut-être encore du mal à le regarder fixement mais j'ai hâte malgré tout de pouvoir m'expliquer avec lui"

Anthony Gourre fait partie des 10 victimes. Il été abusé par l'ancien prêtre quand il était chez les scouts. Il a revu et entendu son agresseur lundi pour la première fois.

"Je l'ai regardé quand il s'est mis à parler. Avec beaucoup de haine, j'avoue. J'ai peut-être encore du mal à le regarder fixement mais j'ai hâte malgré tout de pouvoir m'expliquer avec lui.
J'ai encore du mal à grandir dans certains domaines de ma vie. Mais je vais lui montrer que je me bats, et que même si il m'a mis plus bas que terre avec ses actes, je ne vais pas m'arrêter à mes problèmes de santé qui en découlent qui sont extrêmement traumatisants pour moi."
Gwenaël Windrestin (avec J.A.)