RMC

Professeur décapité: appel à un rassemblement dimanche place de la République à Paris

Devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait la victime

Devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait la victime - Bertrand GUAY / AFP

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'il se rendrait au rassemblement de dimanche.

Plusieurs associations et syndicats ont lancé samedi un appel à un rassemblement dimanche à 15H place de la République à Paris pour rendre hommage au professeur de Conflans-Sainte-Honorine décapité vendredi après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Cet appel a été initié par SOS Racisme, la FSU, le Sgen-CFDT, l'Unsa-Education, le SNALC, la FCPE, la FIDL (syndicat lycéen) la FAGE, l'UEJF et "Dessinez Créez Liberté".

"On attend encore l'autorisation de la préfecture", a dit à la presse Frédéric Marchand, secrétaire général de l'Unsa Education, après une réunion au ministère de l'Education avec les syndicats enseignants, en présence du Premier ministre Jean Castex.

Jean-Michel Blanquer présent

"Je comprends cette initiative, j'y adhère. Si elle devait avoir lieu, j'irai évidemment à cette manifestation dans le respect des conditions sanitaires qui sont les nôtres aujourd'hui", a pour sa part affirmé à la presse le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. "Nous devons montrer notre soutien à la République", a-t-il ajouté.

"Au-delà de ce rassemblement, nous appelons nos représentations locales à organiser des initiatives dans les jours qui viennent", ont écrit les associations à l'origine de cet appel. 

Afin de "dire que nous pensons à Samuel Paty (le professeur assassiné) ainsi qu'à ses proches endeuillés", "dire que les enseignants doivent être soutenus dans l'exercice de leur métier", dire "que nous sommes attachés à la liberté d'expression et que nous refusons les logiques extrémistes et obscurantistes", ont-elles notamment souligné. L'Elysée a indiqué samedi qu'un "hommage national" serait rendu à l'enseignant.

G.D. avec AFP