RMC

"Que dire à un enfant de 4 ans?": l'incompréhension et la colère des parents d'élèves après l'incendie volontaire d'une école d'Argenteuil

TEMOIGNAGE RMC - Laurent Marquès est l'un des parents des élèves qui n'iront pas à l'école ce jeudi à Argenteuil. Une salle de maternelle a été la proie des flammes, dans la nuit de mardi à mercredi.

Il ne cache pas son "sentiment de désolation, d’incompréhension et de colère. Un incendie d'origine volontaire a détruit une salle de classe dans la nuit de mardi à mercredi dans une école d'Argenteuil, dans le Val-d'Oise, avant d'être maîtrisé par les pompiers. Il s'agit de l'école d'un enfant de Laurent Marquès, qui témoignait jeudi sur RMC.

Les secours sont intervenus peu après 4h du matin à l'école La Croix-Duny, où le feu ravageait une salle de maternelle. L'incendie a été éteint au moyen d'une lance, et a pu éviter "la propagation du sinistre". Des salles de classe attenantes ont toutefois été dégradées.

Selon une source policière, les premiers éléments accréditent la thèse d'un incendie volontaire. Les enquêteurs ont découvert une fenêtre forcée et deux mortiers d'artifices à l'intérieur de cette salle.

"Les tableaux sont noircis, les livres ont brûlé... Je ne comprends pas qu’on puisse justifier l’incendie d’une école maternelle. La classe par laquelle sont rentrées les personnes est inutilisable. Le dortoir aussi. Que dire à un enfant de 4 ans?" confiait ce papa face à Apolline de Malherbe.

"J'en ai ras-le-bol!"

Un autre papa, Driss, est touché par le sinistre: "Je suis scandalisé. Si on touche à notre école, on peut aussi toucher à notre propre domicile. Demain, on est pas à l'abri. C'est insupportable" confie-t-il.

Si, malgré les dégâts, la mairie a tout mis en œuvre pour accueillir les enfants, Laurent Marquès ajoute qu'il allait, comme certains parents, garder son enfant à la maison les prochains jours. 

"J'en ai ras-le-bol!": sur RMC, le maire de la ville ne cache pas sa colère. "Quelques dizaine de familles empoisonne la vie de milliers de familles d'Argenteuil. On en a tous marre. J'ai écrit au procureur, au préfet.... Il faut vraiment qu'il me donne la main pour faire en sorte que ces familles soient expulsées dans les plus brefs délais. Il faut que cela cesse" dénonce Georges Mothron.
Jean-Baptiste Bourgeon et Xavier Allain