RMC

Redoine Faïd, le "braqueur écrivain", roi de l'évasion

Le braqueur récidiviste est toujours en fuite après son évasion spectaculaire par hélicoptère de la prison de Réau en Seine-et-Marne. Quelque 2.900 policiers et gendarmes sont mobilisés depuis dimanche. Qui est Redoine Faïd, 46 ans, nouvel "ennemi public" n°1?

Pro du braquage de fourgons et roi de l'évasion, Redoine Faïd, 46 ans, est une figure du grand banditisme français, un temps devenue une tête d'affiche des médias, lorsqu'il se disait repenti. 

Sa dernière évasion, dimanche matin de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, en hélicoptère, est encore digne du cinéma d'action, dont il est un fervent amateur. 

Les policiers surnomment Redoine Faïd, "L'Ecrivain", depuis qu'il a publié son autobiographie en 2010. A l'époque, il venait de purger 10 ans de prison. il avait alors fait la tournée des plateaux télé, se disait "rangé", vendait une image de repenti.

Heat de Michael Mann comme référence

Dans son livre, il racontait par exemple sa passion pour les films de gangsters. Heat, dans lequel un policier incarné par Al Pacino pourchasse un braqueur à l'explosif, que joue Robert De Niro. Ce film de Michael Mann est sa référence: il l'a vu des dizaines de fois et s'en est même inspiré pour ses braquages de fourgons blindés.

Redoine Faid est aujourd'hui l'ennemi public n°1. Les experts qui l'ont examiné décrivent un homme aussi violent que manipulateur, capable d'utiliser son charme, son charisme, son intelligence pour contrôler les autres et obtenir ce qu'il souhaite.

Selon un surveillant de prison qui l'a fréquenté récemment à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), "c'est quelqu'un qui n'est jamais en conflit avec le personnel, mais dont il faut toujours se méfier. Dans un coin de sa tête, il n'a jamais perdu l'idée de s'évader. Derrière ses bonnes manières - c'est quelqu'un de très poli -, il cachait toujours son jeu".

"Opération de guerre"

Redoine Faïd a été condamné deux fois aux assises en 2017 : à 10 ans de réclusion pour son évasion de la prison de Lille-Sequedin et à 18 ans de prison pour l'attaque d'un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais en 2011. Il a fait appel de ces deux condamnations. Dans le cadre de l'enquête sur la fusillade qui avait coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet en mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), il avait été arrêté après avoir échappé de peu à une série d'interpellations. 

En avril dernier, il a été condamné en appel à 25 ans de réclusion criminelle dans ce dossier, en étant considéré comme "l'organisateur" d'une véritable "opération de guerre" qui aurait dû mener au braquage d'un fourgon blindé. 

Benjamin Smadja et X.A (avec AFP)