RMC

Tuerie de la préfecture de police: Castaner interdit un rassemblement en "hommage" à Mickaël Harpon

RMC
Un activiste politique d'Aulnay-sous-Bois avait appelé à un rassemblement devant la mairie de Gonesse jeudi.

Un rassemblement en soutien à l'auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris, prévu jeudi à Gonesse, va être interdit, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui dénonce une "infamie".

"La manifestation prévue à Gonesse en soutien à l'assassin de la préfecture de police est une infamie et une insulte à la mémoire de nos policiers. Je me suis entretenu avec le préfet du Val-d'Oise: le rassemblement va être interdit", a indiqué le ministre de l'Intérieur sur Twitter.

Christophe Castaner a également annoncé son intention d'alerter la justice à la suite de propos tenus par l'organisateur de l'événement. 

"J'ai demandé à ce que les propos odieux tenus par son organisateur soient dénoncés au procureur de la République, sur le fondement de l'article 40 du code de procédure pénale", a complété le ministre, toujours sur le réseau social.

Dans un message posté sur Facebook, Hadama Traoré, un activiste politique d'Aulnay-sous-Bois, affirme que l'auteur de la tuerie, Mickaël Harpon, "n'est pas un extrémiste religieux" et appelle à un rassemblement devant la mairie de Gonesse (Val d'Oise) de 13H00 à 15H00 jeudi.

Droite et extrême droite, mais aussi certains à gauche, étaient vent debout mercredi contre l'organisation de cet hommage au tueur de la préfecture de Paris, réclamant son interdiction et pour certains la poursuite de ses initiateurs.

La rédaction de RMC (avec AFP)