RMC

Une jeune femme tuée en pleine rue en Moselle: son compagnon de 23 ans interpellé

"La victime a reçu cinq coups de couteaux" selon le maire d'Hayange.

Une femme de 22 ans a été tuée de plusieurs coups de couteau au cours de la nuit de dimanche à lundi à Hayange, en Moselle, son compagnon a finalement été interpellé lundi.

"La victime a reçu cinq coups de couteaux", a déclaré lundi le maire (RN) de Hayange, Fabien Engelmann. "Les pompiers ont été prévenus à 0h40, mais la victime était déjà en arrêt cardiaque quand ils sont arrivés sur place. Ils sont restés jusqu'à 3H00 du matin", a-t-il précisé.

Un tel drame n'est pas sans rappeler celui de Mérignac, il y a moins d'un mois. Une femme de 31 ans, mère de 3 enfants, a été tuée par son ex-compagnon violent: ce dernier, déjà connu des services de police et qui sortait récemment de prison, avait alors poursuivi la femme puis l'a aspergé de liquide inflammable avant de la brûler vive. 

Fuite et interpellation

Un homme de 23 ans de nationalité serbe a donc été interpellé lundi à Hayange, "au cours de l'après-midi au domicile d'une autre personne", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri. Le suspect et la personne chez qui il a été interpellé ont été placés en garde-à-vue, respectivement pour homicide sur conjoint et recel de malfaiteur.

Le suspect avait déjà été condamné à un an de prison pour des délits routiers. Il avait récemment bénéficié d'un aménagement de peine et avait été placé mi-mai en détention à domicile sous surveillance électronique (DDSE), a précisé le parquet. Il s'était défait de son bracelet électronique dans sa fuite.

Le suspect et la victime sont les parents d'une petite fille née en 2017. L'enfant a fait l'objet d'un placement, a indiqué le parquet.

"Ce qui est triste, c'est que le commissariat se trouve en face du lieu où se sont déroulés les faits", a déploré M. Engelmann. "Mais le commissariat malheureusement est fermé la nuit. On avait déjà dû se battre pour le maintenir sur la commune, mais, à 18H00, il ferme". 

Un rassemblement aura lieu mercredi à 18H00 à l'Hôtel de ville d'Hayange pour rendre hommage à la jeune femme.

En 2020, 90 féminicides ont été officiellement recensés en France, contre 146 l'année précédente. En 2018, 121 femmes avaient été tuées lors de violences conjugales, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

La rédaction de RMC avec AFP