RMC

Une organisation de vols de voiture à la fausse enceinte connectée démantelée par la gendarmerie

Une trentaine de membres d'une organisation criminelle de vols de voiture ont été arrêtés par la gendarmerie. Leur méthode: une fausse enceinte connectée qui est en réalité une clé de démarrage pour les voitures.

Un gros coup de filet. 31 membres d'une organisation criminelle de vols de voiture interpellés en France vendredi par la gendarmerie. Leur méthode est assez spectaculaire et inédite. A l'instar des vols de voitures à l'aide de boîtiers électroniques, ils se servaient d'une clé de démarrage en forme d'enceinte connectée. Un accessoire normalement destiné aux dépanneurs et garagistes professionnels mais qui se vend sur internet 5.000 euros. C'est cher mais très rentable pour les voleurs quand on sait qu’en moins d’une minute, ce gadget peut ouvrir et démarrer des SUV qui valent dix fois plus.

Toyota et Lexus concernés

Les vendeurs promettent une solution capable de démarrer n’importe quel véhicule de la marque Toyota ou Lexus, vendus entre 2016 à 2021, en moins de 40 secondes. Parmi les voitures concernées, on trouve la Corolla, le Prado, la Rav4 ou encore le C-HR chez Toyota. Du côté de Lexus, des modèles tels que la LS, la LC, le GX ou l’IS figurent dans la liste.

L’objet a été saisi en Seine-et-Marne lors de l’arrestation de deux suspects à bord d’une voiture volée. Au début, les gendarmes n'ont d'ailleurs pas prêté attention à cette petite enceinte connectée, anodine, d’une marque bien connue. C'est en analysant les téléphones portables de deux voleurs de voitures qu’ils venaient d’arrêter, ils ont découvert le véritable usage de cette fausse enceinte. La preuve était dans leurs téléphones, où les suspects avaient des photos de nombreuses voitures haut de gamme, toutes signalées volées en région parisienne.

Guillaume Biet