RMC

Vous comptez gagner au Loto ce vendredi 13? Les conseils de la FDJ pour ne pas péter les plombs

-

- - AFP

Pour célébrer le premier vendredi 13 de l'année, la Française des Jeux propose une cagnotte exceptionnelle de 13 millions d'euros. L'heureux gagnant, s'il y en a un, sera ensuite pris en charge par un service spécial de la FDJ. Car être riche, ça se prépare comme l'explique à RMC.fr Olivia Miray-Jacta, responsable de service grands gagnants.

Olivia Miray-Jacta, responsable de l'accompagnement des grands gagnants à la FDJ:

"Un grand gagnant à la Française des Jeux est une personne qui gagne 500.000 euros et plus. A partir de cette somme, notre service le prend en charge. La première étape consiste à vérifier le gain. Ensuite, on rappelle la personne pour prendre rendez-vous avec elle afin d'effectuer le paiement. Jusqu'à un million d'euros, celui-ci se fait en centre de paiement dans la région du gagnant. Et, au téléphone, on lui donne un certain nombre de recommandations sur comment gérer son argent notamment.

A partir d'un million d'euros, la personne est invitée au siège de la FDJ à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) afin de recevoir son chèque. Ensuite, nous amenons les gagnants déjeuner de façon à échanger sur cet événement assez incroyable, qui bouleverse leur vie. On passe environ deux-trois heures avec eux, à leur expliquer un certain nombre de choses. On ne leur donne évidemment pas de consigne mais des bons réflexes. C'est aussi l'occasion pour eux de poser tout un tas de questions.

Quatre ateliers différents

Ensuite, de façon individuelle, s'ils le souhaitent, nous les convions à des ateliers, organisés soit à Paris, soit en province (la FDJ s'occupe du contenu de la journée, les gagnants payent leur transport). Pendant une journée, nous recevons une vingtaine d'anciens gagnants qui participent à quatre thématiques animées par des experts neutres:

- Informations sur les banques, les placements tout en restant, bien évidemment neutre. On leur explique comment ça fonctionne de façon à ce que quand ils vont aller voir leur banquier ils soient à l'aise sur le sujet avec le langage un peu particulier qu'est celui de la finance.

- Journée débat animée par un expert en sciences humaines, une psychologue en l'occurrence. Il connaît bien les gagnants et leur parcours. L'idée est qu'ils échangent sur le gain et le travail, le gain et les enfants, le gain et les amis, … La psychologue est là pour donner quelques clefs sur le fonctionnement humain en cas de problèmes, d'incompréhensions.

- Des rencontres gagnantes. L'idée est d'initier les personnes à des domaines, des univers qu'elles n'avaient pas forcément l'habitude de fréquenter avant le gain. Par exemple, cette année, on a fait découvrir aux gagnants le vin. Et s'ils ont aimé, libre à eux ensuite de s'inscrire à des cours d'œnologie.

- Convivialité. Les anciens gagnants aiment bien se retrouver entre eux. Cela leur permet de discuter, d'échanger sur leurs expériences respectives. Il y a toujours une très bonne ambiance car ils ont tous vécu la même chose.

"Les gagnants ne pètent pas les plombs"

Mais ces ateliers ne durent qu'une journée. Nous ne faisons pas de l'accompagnement sur plusieurs semaines. Bien sûr, si notre psychologue sent une certaine fragilité, elle peut leur conseiller d'aller consulter. Mais en aucun cas la FDJ n'ira plus loin. On sera évidemment toujours présent pour les écouter mais si on détecte un besoin plus important, on leur dit et on les aiguille vers des professionnels. Nous sommes avant tout opérateur de jeux, responsable certes, mais nous ne sommes pas psys.

Une idée reçue consiste à se dire que les gagnants de telles sommes 'pètent les plombs'. Ça n'est pas vrai. Aujourd'hui, les gens ont parfaitement conscience que gagner une somme importante est une réelle chance, une réelle opportunité. Ils n'ont donc qu'une envie: bien gérer les choses, transmettre, partager avec leur entourage ou des associations. C'est pourquoi nous leur conseillons de bien prendre leur temps avant de prendre n'importe quelle décision, de bien peser le pour et le contre.

"Chaque gagnant est un cas particulier"

Il n'y a pas de chemin type du gagnant. Vous pouvez en effet gagner jeune ou moins jeune, marié ou célibataire, avec des enfants ou sans, riche ou pauvre. Chaque gagnant est un cas particulier. Il n'y a donc pas de recette. Pour autant, il y a les premiers achats sont régulièrement les mêmes. Et dans l'ordre, le combo voiture-immobilier/travaux-voyage revient le plus souvent. On a constaté aussi qu'il y avait un temps pour la consommation et un autre pour savoir quel est mon projet de vie: est-ce que je veux continuer à travailler? Est-ce que je veux créer mon entreprise? Est-ce que je veux faire un tour du monde? Cela peut être tout et n'importe quoi mais le tout étant d'avoir un but.

Garder le secret, l'anonymat est quelque chose de lourd à porter car, du jour au lendemain, votre vie change, vos habitudes changent. Pour autant, nous conseillons de bien prendre le temps de savoir à qui vous allez le dire, comment le dire. De même s'ils ont envie de faire des dons, des cadeaux: pourquoi je les fais? A qui? Combien? Il faut bien réfléchir à tout ça".

Propos recueillis par Maxime Ricard