RMC

Policiers attaqués à Viry-Châtillon: "C'est l'Etat qui doit faire la loi, pas ceux qui vendent de la drogue"

Le maire UDI de Viry-Châtillon a dénoncé lundi sur RMC une "tentative d'assassinat" après l'attaque au cocktail Molotov de 4 policiers samedi dans sa commune.

Deux jours après l'attaque, le pronostic vital d'un des quatre policiers agressé à Viry-Châtillon est toujours engagé. "Ce n'est plus une agression, c'est une tentative d'assassinat" a estimé lundi sur RMC Jean-Marie Vilain, le maire de Viry-Châtillon. Samedi, quatre agents effectuaient une surveillance auprès de la cité de la Grande Borne, un quartier "très difficile" de la ville, lorsqu'ils ont été attaqués au cocktail Molotov. Jean-Marie Vilain, qui parle de "tentative d'assassinat" met en cause les trafiquants de drogue qui sévissent dans le quartier.

Un trafic qui serait gêné depuis l'installation d'une caméra, à l'endroit où patrouillaient les agents de police. "Elle dérange le trafic de drogue qui doit être particulièrement important parce qu'on ne s'attaque pas à des policiers en essayant des les tuer pour essayer de voler un portable dans une voiture", estime-t-il. Le maire de la ville a appelé à mettre en place "le plus rapidement possible toutes les décisions prises" en lien avec la préfecture et la commune voisine de Grigny avant même l'agression. "C'est l'Etat qui doit faire la loi, pas ceux qui vendent de la drogue", a-t-il martelé.

C. B