RMC

Accoyer : « A chaque fois qu’il y a division, la majorité perd »

Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée, invité sur RMC et BFMTV ce jeudi

Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée, invité sur RMC et BFMTV ce jeudi - -

Rama Yade quitte son poste d’ambassadrice de l’Unesco pour rejoindre Jean-Louis Borloo en vue de l’élection présidentielle 2012. Un choix qui « préoccupe » Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée, invité ce jeudi sur RMC.

L'ancienne secrétaire d'Etat Rama Yade va démissionner de son poste d'ambassadrice de France à l'Unesco, pour rejoindre le centriste Jean-Louis Borloo, qui envisage une candidature à la présidentielle. « Le départ était possible, il était annoncé par certains, a commenté ce jeudi matin le Président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, invité de Bourdin Direct sur RMC et BFMTV. Je crois que ce qui est plus préoccupant dans ce départ, c’est qu’il s’inscrit dans une division de la majorité. Il y avait une unité, il y a une majorité, que les Français ont voulue il y a 4 ans, et celle-ci s’approche aujourd’hui d’une division. Or, à chaque fois qu’une majorité se divise, elle perd les élections, elle prend un risque majeur vis-à-vis des élections à venir. »

« Il n’y a pas encore de problème insurmontable »

Prié de dire s’il pense que Jean-Louis Borloo peut faire perdre Nicolas Sarkozy, Bernard Accoyer insiste : « Je dis que la multiplicité des candidatures au sein d’une même famille politique – on l’a vu à gauche avec Jospin en 2002 –, toute division comporte un risque d’échec. […] Mais Jean-Louis Borloo n’a pas encore annoncé qu’il serait candidat, donc il n’y a pas encore de problème insurmontable, en tous cas grave. »

Pour écouter le podcast intégral de l’interview de Bernard Accoyer dans Bourdin Direct, cliquez ici.

La Rédaction