RMC

Affaires du FN: "Marine Le Pen veut faire tellement pour les Français, c'est bien ça le plus important"

Ce mercredi Marine Le Pen était en meeting à Monswiller (Bas-Rhin) devant plus d'un millier de sympathisants. Car malgré les affaires, la candidate du Front national à l'élection présidentielle garde le soutien sans faille de ses électeurs.

Nouvelle controverse judiciaire pour Marine Le Pen. Déjà accablé par les affaires, le Front national est visé par une enquête préliminaire du parquet de Lille pour des soupçons de détournements de fonds publics, selon des informations de l'AFP et du Canard enchaîné. Les faits supposés auraient été commis sur la période 2010-2015 et auraient pour cadre le conseil régional de Nord-Pas-de-Calais, où siège Marine Le Pen. Mais, malgré ces affaires, la candidate du Front national à l'élection présidentielle continue de faire salle comble. En déplacement ce mercredi à Monswiller (Bas-Rhin), Marine Le Pen a pu constater qu'elle gardait le soutien de ses électeurs.

Sur place en effet, les militants se disent persuadés que toutes ces révélations ne sont que de la persécution politique. "Pourquoi ça sort maintenant, comme ça, pour les élections?, s'interroge l'un d'eux. On ne va pas parler de coup monté mais de toute façon ça ne la déstabilisera pas". Et même si ces abus devaient un jour être confirmés par la justice, certains militants affirment déjà que le parti n'avait de toute façon pas d'autre choix. "Le problème, c'est qu'aucune banque française ne veut financer le Front national alors que M. Macron a des financements en claquant des doigts. Donc à un moment donné, malheureusement, il faut trouver des solutions pour financer la campagne, argumente cet électeur. On ne peut pas tout excuser mais je pense que c'est une explication"

En attendant, pour beaucoup des sympathisants présents ce mercredi soir, les affaires ne changeront rien à leur vote. "Il n'y a pas non plus mort d'hommes. Si elle a fait des erreurs ce n'est pas ça qui va faire que, pour la France, elle ne fera pas quelque chose de bien", argumente celui-ci. Et une autre d'ajouter: "Il faut pouvoir pardonner même si je n'ai rien à pardonner. Elle veut faire tellement pour les Français, c'est bien ça le plus important".

M.R avec Jean-Baptiste Durand