RMC

Autriche: débâcle politique après la démission du vice-chancelier d'extrême droite, piégé par une caméra cachée

La coalition droite-extrême droite au pouvoir en Autriche a explosé samedi à quelques jours des européennes après la diffusion d'une vidéo mettant en cause le vice-chancelier Heinz-Christian Strache en lien avec la Russie.

La coalition entre le FPO, le parti d'extrême droite et celui des conservateurs de OVP a donc vécu. Elle était au pouvoir depuis un an et demi. A l'origine de ce séisme: les révélations de médias allemands. Sur une vidéo tournée en 2017 à l'insu de Heinz-Christian Strache, on le voit prêt à offrir des marchés publics autrichiens en échange d'un soutien financier d'oligarque russe.

La femme qui est son interlocutrice se présente en effet comme la nièce d'un riche russe proche de Vladimir Poutine. Elle affirme avoir 250 millions d'euros à investir, mais que ces fonds sont d'origine douteuses, elle le précise à plusieurs reprises sans que cela ne freine l'ex vice-chancelier d'Autriche. Heinz-Christian Strache demande aussi à son interlocutrice de prendre des parts dans un journal autrichien puissant pour en faire changer la ligne éditoriale.

Ses partisans en état de sidération

La presse autrichienne décrivait dimanche les troupes du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ) en état de sidération après la disgrâce de l'homme fort de cette formation d'extrême droite, Heinz-Christian Strache, acculé samedi à la démission de tous ses mandats.

Ce Viennois de 49 ans dirigeait le parti d'extrême droite depuis quatorze ans. Il a aussi quitté son poste de numéro deux du gouvernement de Sebastian Kurz qui a noué une alliance avec le FPÖ après sa victoire aux législatives d'octobre 2017.

Des élections législatives anticipées ont été annoncées par M. Kurz. Elle devraient se tenir en septembre, au début du mois, comme l'a souhaité dimanche le chef de l'Etat Alexandre Van der Bellen. Le calendrier précis doit encore faire l'objet de discussions entre les responsables politiques.

Claire Checcaglini avec Paulina Benavente